Rubriques




Se connecter à

Une double championne de France d'endurance à Monaco

C'est à Tartras que Brandon Guedji participait, il y a peu, à l'épreuve de CEI (Course d'Endurance Internationale) sur 120km, où il représentait la Principauté avec brio.

Ilona CHIABAUT Publié le 10/02/2017 à 05:06, mis à jour le 10/02/2017 à 05:07
De gauche à droite : Edmée Merlin, Henry-David Guedj et Emma Noury.
De gauche à droite : Edmée Merlin, Henry-David Guedj et Emma Noury. DR

C'est à Tartras que Brandon Guedji participait, il y a peu, à l'épreuve de CEI (Course d'Endurance Internationale) sur 120km, où il représentait la Principauté avec brio. Au cours de cette compétition, il faisait la connaissance d'Edmée Merlin, double championne de France des moins de 21 ans, qui souhaitait féliciter le sportif pour sa prestation ainsi que l'ensemble de l'équipe pour la préparation des chevaux du Team Monégasque. L'occasion de lui faire part aussi de sa volonté de monter, voire même de concourir, avec l'un d'entre eux pour et tenter de se qualifier, pour l'équipe de France, aux championnats du monde des moins de 21 ans, qui se tiendront à Vérone en Italie, en septembre prochain.

C'est pour cette raison que Henry-Guedj, le responsable du Team EFG Monaco, invitait la jeune championne à venir s'entrainer avec les membres de l'équipe de Monaco.

Au cours de cet entraînement, on notera la présence de la jeune cavalière du Team EFG Monaco, Emma Noury (vice-championne de France cadette) qui, après avoir décroché en 2016 deux podiums en CEIYJ, course Internationale sur 90 kilomètres, tentera également de se qualifier aux championnats du monde lors de trois prestigieuses CEI qui se dérouleront à Fontainebleau, à Lignières et à Pise.

 

En route pour les Mondiaux

Pour chaque course, elle montera un cheval différent. Ce qui permettra à Henry-David Guedj de choisir le meilleur des trois chevaux pour la cavalière qui aura alors l'opportunité de représenter la Principauté pour la première fois dans un championnat du monde d'endurance équestre.

L'objectif de cet entraînement était double : d'une part, permettre à Edmée Merlin de trouver ses repères avec deux juments pur-sang arabes de douze ans et, d'autre part, faire en sorte que les deux cavalières, Emma et Edmée coordonnent leur mode de fonctionnement et puissent s'entraider lors des qualifications aux championnats du monde. S'appliquant à respecter les consignes et conseils édictés par le Team Manager, Edmée Merlin s'accordait rapidement avec sa monture et avec sa future coéquipière. Au cours du débriefing de fin de séance, elle avouait avoir eu d'excellentes sensations.

Séduite par le contenu de l'entraînement, elle demandait alors à Henri-David Guedj de revenir s'entrainer à Monaco fin février. La Team EFG Monaco est ravie de constater qu'une telle cavalière, continuellement sollicitée par de grands élevages pour monter leurs chevaux, s'intéresse à la Principauté et souhaite suivre ses entrainements en toute humilité.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.