“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une crèche au milieu des requins et des tortues

Mis à jour le 08/12/2015 à 05:14 Publié le 08/12/2015 à 05:14
Des statuettes en pierre, d'1,20 m pour la plus grande, ont été immergées hier dans l'aquarium géant des requins au Musée océanographique, devant des écoliers… médusés.

Des statuettes en pierre, d'1,20 m pour la plus grande, ont été immergées hier dans l'aquarium géant des requins au Musée océanographique, devant des écoliers… médusés. Cyril Dodergny

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Une crèche au milieu des requins et des tortues

Dans le cadre du Chemin des crèches, à découvrir à partir d'aujourd'hui sur le Rocher, une scène de la nativité a été, pour la première fois, immergée au Musée océanographique

Drôle d'agitation hier, au Musée océanographique. Devant un parterre d'écoliers médusés, le lagon aux requins a accueilli de nouveaux résidents. Un âne et un bœuf ont rejoint les requins gris, tortue et raie guitare de l'aquarium géant. Pendus à une corde et réceptionnés par des plongeurs, ils ont été installés devant les rochers du lagon et rejoints par Joseph, Marie et le petit Jésus… Ils forment la première crèche immergée du musée océanographique.

Une expérience tentée dans le cadre du Chemin des crèches, à découvrir dès aujourd'hui sur le Rocher, jusqu'au 8 janvier.

« L'idée est venue d'une discussion avec le directeur du musée, Robert Calcagno. Nous avons voulu essayer de faire participer le musée océanographique au Chemin des crèches. Le problème, c'était de trouver une crèche suffisamment haute pour être bien visible, et résistante à l'eau », explique Fabienne Mourou, à l'initiative du Chemin des crèches.

C'est donc celle-ci qui a été choisie. Une crèche fabriquée en France, « par les sœurs de Bethléem », qui fait partie de la collection de Fabienne Mourou depuis une dizaine d'années. Dont la statuette la plus haute, Joseph, fait environ 1m20. « C'est un test, si la pierre et les couleurs résistent, on essaiera de faire encore plus l'année prochaine », espère Fabienne Mourou.

Une installation originale, qui ne devrait pas perturber le quotidien de l'aquarium. « Nous avons fait des tests, les éléments sont en dolomite, une pierre qui ne recrache rien. C'est sans risque de contamination pour le bassin », indique Nadia Ounais, directeur opérationnel du musée.

Cette nativité aquatique fait donc partie du Chemin des crèches, installé pour la deuxième année en différents endroits du Rocher. Une seconde est nichée dans le salon d'honneur du musée océanographique, réalisée par l'artiste niçois Moya. Une cinquantaine de crèches sont à découvrir au ministère d'État, au conseil national, place de la Visitation, place de la mairie, etc. Toutes différentes. « Ces crèches viennent des quatre coins du monde. Italienne, Sud-Américaine, slave, orientale… », résume Fabienne Mourou, qui prépare cet événement toute l'année avec Fabienne Guenoun et l'aide d'artistes bénévoles.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.