Rubriques




Se connecter à

Une chasse aux oeufs calibrée pour 200 enfants

Quelque 200 enfants, élèves turbiasques inscrits aux Nouvelles activités périscolaires (NAP) des écoles maternelle et élémentaire, se sont livrés aux plaisirs de la chasse aux œufs, jeudi dernier, dans les jardins du Trophée d'Auguste.

Marie-Evelyne Colonna Publié le 12/04/2017 à 05:07, mis à jour le 12/04/2017 à 05:07
200 enfants ont envahi les jardins et parterres fleuris du Trophée pour une chasse aux œufs et aux bouchons.
200 enfants ont envahi les jardins et parterres fleuris du Trophée pour une chasse aux œufs et aux bouchons. M.-E.C.

Quelque 200 enfants, élèves turbiasques inscrits aux Nouvelles activités périscolaires (NAP) des écoles maternelle et élémentaire, se sont livrés aux plaisirs de la chasse aux œufs, jeudi dernier, dans les jardins du Trophée d'Auguste. De vrais beaux jardins de printemps, ensoleillés, aux parterres de pâquerettes et qui embaumaient le lilas.

Le cadre idéal pour perpétuer une coutume qui, avant même la fête chrétienne, consistait à célébrer la résurrection de la nature, symbolisée par l'œuf et son germe.

900 œufs savourés

 

Le site avait été fermé aux visites dès le matin, pour permettre aux organisateurs - Thierry Scursoglio, responsable des NAP, et plusieurs animateurs - de déposer les objets à retrouver : 250 œufs en plastique peints par les enfants et… des centaines de bouchons en plastique, plus faciles à manipuler que les œufs en chocolat et que les animateurs n'ont pas hésité à cacher à nouveau pour faire durer le plaisir de la découverte durant 45 minutes.

« Une façon de permettre aux plus petits de chasser eux aussi, explique Thierry Scursoglio. Sinon, les grands raflent tout très vite. »

Puis, ce fut l'heure des comptes par atelier. Tous les enfants ont reçu leur part du trésor final : 900 œufs en chocolat enrobés de papier doré.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.