“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une balançoire pour enfants à mobilité réduite

Mis à jour le 11/03/2017 à 05:12 Publié le 11/03/2017 à 05:12
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une balançoire pour enfants à mobilité réduite

C'est un beau projet que la mairie de Monaco et l'association Children & Future ont pu concrétiser.

C'est un beau projet que la mairie de Monaco et l'association Children & Future ont pu concrétiser. Une balançoire inédite, adaptée aux enfants à mobilité réduite, au parc Princesse-Antoinette. Une initiative qui s'inscrit dans la lignée de la politique d'aménagements adaptés mise en place par le gouvernement et la mairie depuis maintenant quelques années.

C'est grâce à la course solidaire No Finish Line que la présidente de l'association monégasque Ariane Favaloro a pu récolter les fonds nécessaires. « Nous voulions collaborer avec la mairie depuis longtemps et nous avons eu l'idée de ce projet de balançoire. »

Le renforcement de l'adaptabilité comme priorité

« Il y a une réglementation sur les nouvelles structures qui sont désormais obligées d'avoir des infrastructures adaptées aux personnes à mobilité réduite. Mais en ce qui concerne les bâtiments plus anciens, il s'agit de les adapter et les rendre accessibles à tous », précise le maire Georges Marsan.

Mais cette demande n'est pas uniquement destinée aux personnes handicapées, comme l'explique le conseiller de gouvernement-ministre des Affaires Sociales et de la Santé Stéphane Valeri : « Nous pensons également aux poussettes, aux personnes âgées mais également aux gens ayant subi de lourdes opérations. » De nouveaux projets sont en cours.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.