Une avancée majeure contre l'évasion fiscale

Pierre Moscovici, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, paraphera, aujourd'hui à Monaco, le très attendu accord d'échange automatique d'informations fiscales

Article réservé aux abonnés
propos recueillis par arnault cohen acohen@monacomatin.mc Publié le 22/02/2016 à 05:02, mis à jour le 22/02/2016 à 05:02
Pierre Moscovici : « Nous allons dans le sens d'un rapprochement économique, politique, réglementaire, fiscal et monétaire extrêmement étendu » entre l'Union européenne et Monaco.
Pierre Moscovici : « Nous allons dans le sens d'un rapprochement économique, politique, réglementaire, fiscal et monétaire extrêmement étendu » entre l'Union européenne et Monaco. AFP / John Thys

Il a fait de la lutte contre l'évasion fiscale l'un de ses chevaux de bataille. Pierre Moscovici, ancien ministre de l'Économie et des Finances de Jean-Marc Ayrault, débarque en Principauté aujourd'hui avec sa nouvelle casquette de commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, à la Fiscalité et à l'Union douanière. Au cœur de sa visite : l'accord d'échange automatique d'informations fiscales, qui sera paraphé en milieu de matinée par le commissaire européen et Jean Castellini, conseiller de gouvernement pour les Finances et l'Économie. Cet accord, qui devrait être ratifié d'ici à 2018, garantira une transparence fiscale totale entre Monaco et les 28 États membres de l'Union européenne. Une « avancée majeure » pour Pierre Moscovici qui estime aujourd'hui que, sur le plan fiscal et de la lutte contre le blanchiment, la réputation de Monaco sur le plan international est en train de changer. Entretien.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.