“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Une antenne 5G dans les champs de fleurs à Hyères: "Je ne crois pas aux nuisances", répond le propriétaire du terrain

Mis à jour le 17/03/2021 à 13:38 Publié le 17/03/2021 à 13:45
L'antenne au cœur de la discorde, dans ce quartier d'Hyères.

L'antenne au cœur de la discorde, dans ce quartier d'Hyères. Photo S. L.

Monaco-Matin, source d'infos de qualité

Une antenne 5G dans les champs de fleurs à Hyères: "Je ne crois pas aux nuisances", répond le propriétaire du terrain

Une pylône destiné à recevoir une antenne 5G a poussé en quelques mois sur des terres agricoles d'Hyères. Les riverains ne peuvent pas s'y opposer mais veulent ériger à côté, en guise de protestation, une statue géante en forme de phallus. Le propriétaire de la parcelle réagit à l'initiative de ses voisins.

Le propriétaire de la parcelle où l’antenne 5G est implantée ne croit pas à la sincérité des riverains. "L’opérateur a démarché tout le quartier, toutes les sociétés ont donné leur accord, mais il a choisi mon terrain. Le collectif c’est de la jalousie, de l’enfantillage mal placé", se défend Thierry Recouvrot.

Il accuse son voisin, Philippe Vaché, horticulteur comme lui, d’être le chef de file de la contestation pour ce motif. Ce que ce dernier dément catégoriquement. Tout comme la présidente du Collectif qui n’a pas répondu à la demande de l’opérateur, qu’elle accuse de "profiter de la détresse des agriculteurs".

M. Recouvrot confirme ce point: "En ces temps compliqués pour notre activité, c’est rémunérateur sur plusieurs années". 7.000 euros par an pendant 12 ans, selon un contrat (que nous avons pu lire) proposé à un riverain, qui a décliné l’offre. Le propriétaire dit "avoir accepté car l’antenne aurait de toute façon été sur le secteur".

Et même: "Je n’ai pas de remords. Je ne crois pas aux nuisances. D’ailleurs j’habite à côté, je profite des nuisances si tant est qu’il y en ait. Des amis médecins habitant le quartier ne sont pas plus inquiets que ça".

Il rappelle également "avoir attendu trois ans avant d’avoir le permis pour construire mon habitation près de mon exploitation. L’opérateur a eu l’autorisation en un mois pour l’antenne. Il y a une volonté politique là derrière".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.