Rubriques




Se connecter à

Une analyse politique toute en finesse

Le livre de Frédéric Laurent Le Destin d'un règne et le documentaire diffusé ce soir sur Monaco Info, La Souveraineté monégasque, sont une analyse politique fine et avertie de la Principauté.

J.D. Publié le 24/11/2018 à 05:10, mis à jour le 24/11/2018 à 05:10
Pépite photographique dénichée par Frédéric Laurent et reproduite dans son livre : le tout jeune prince héréditaire Albert, se retournant pour contempler l'immense statue de son aïeul.
Pépite photographique dénichée par Frédéric Laurent et reproduite dans son livre : le tout jeune prince héréditaire Albert, se retournant pour contempler l'immense statue de son aïeul. © Archives du palais de Monaco

Le livre de Frédéric Laurent Le Destin d'un règne et le documentaire diffusé ce soir sur Monaco Info, La Souveraineté monégasque, sont une analyse politique fine et avertie de la Principauté. Certains apprécieront. D'autres moins certainement.

Le traité franco-monégasque renégocié en 2002 a apporté à Monaco plus d'indépendance et donc de souveraineté. Mais Frédéric Laurent souligne : « Désormais, le destin de la France se confond avec celui de l'Europe. L'Hexagone a transféré une part importante de ses compétences à l'Union européenne, particulièrement en matière politique, économique et commerciale. Dans de telles conditions, la France est-elle en mesure de tenir ses engagements vis-à-vis de la Principauté ? A-t-elle encore les moyens d'assurer une réelle protection de Monaco ? Inclue géographiquement dans l'Europe, accordée à son histoire, nourrie de ses traditions culturelles et politiques, la Principauté ne doit-elle pas se tourner vers ce grand ensemble pour y rechercher sécurité, stabilité et protection ? »

Voici un décryptage qui ne plaira certainement pas à tous. Mais Frédéric Laurent n'est pas de ceux qui cherchent à plaire… Selon lui, « Il faut trouver le bon accord avec l'Europe qui doit apprécier la situation unique de Monaco. »

 

Si les négociations avec l'Union européenne sont encore en cours, nombre d'acteurs politiques et économiques de Monaco pointent du doigt les avantages et les inconvénients qu'ils espèrent ou craignent. Les industriels, les professions réglementées, les conseillers nationaux... tous débattent sans pour autant évoquer les termes qui encadreraient les accords entre le gouvernement princier et l'UE, qui restent secrets jusqu'à l'aboutissement du processus ; processus que le Conseil national devra ensuite voter. C'est aussi une spécificité monégasque.

« Le paradoxe est qu'une monarchie parlementaire n'est pas un bon modèle, souligne Frédéric Laurent. Le "despote " éclairé est le meilleur garant de la démocratie et de la probité. »

L'auteur aime la formule : « Pas de prince, pas de principauté ». Il explique : « Depuis sept siècles, la pérennité de Monaco est fondée là-dessus. La souveraineté est princière. C'est elle qui maintient le pays tout entier. Chaque Monégasque doit l'existence de son pays à la lignée des Princes de Monaco. Le prince est le meilleur garant de la démocratie.»

Mais si Monaco parle volontiers et régulièrement du lien indéfectible qui unit le prince et son peuple, c'est aussi parce qu'il ne peut y avoir de pays sans une communauté solidaire qui lui est propre et singulière…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.