Rubriques




Se connecter à

Une aide de 30.000€ accordée à Casterino, hameau isolé depuis la tempête Alex

Le conseil communautaire de la Carf a voté lundi une aide financière pour les entreprises du hameau de Tende, isolé depuis la tempête Alex. Une aide attendue, mais pas suffisante...

Célia Malleck Publié le 12/10/2021 à 20:15, mis à jour le 13/10/2021 à 10:13
La route RD 91 menant au hameau est inaccessible depuis un an, mettant en difficulté les entreprises et habitants. C. M.

Le chemin aura été long. Mais les appels à l’aide de la dizaine d’acteurs économiques de Casterino ont finalement été entendus. La Carf leur a accordé, ce lundi, en conseil communautaire, une enveloppe de 30.000 euros. Une somme qui sera répartie entre les restaurateurs, les hôteliers et les entreprises proposant des activités de nature et de sport dans ce hameau de Tende, isolé depuis la tempête Alex.

"Chacun a en mémoire la catastrophe qu’a subie la vallée de la Roya, introduit Jean-Claude Guibal, le président de la Communauté d’agglomération de la Riviera française (Carf). Il y a eu des habitants plus touchés que d’autres, notamment à Tende. À Casterino, les gens ont été isolés et le sont toujours."

La Carf "compense" l’isolement

"C’est toujours mieux que rien", estime le gérant de l’accrobranche. C. M..

La route départementale RD 91 a été torpillée la nuit du 2 au 3 octobre 2020. 34 brèches ont été recensées entre Saint-Dalmas-de-Tende et Casterino, nécessitant d’importants travaux.

Le hameau était resté isolé pendant huit mois avant que la piste dite des "50 lacets" soit officiellement ouverte fin juin. Mais la circulation y était fortement limitée. Et ne pouvait accueillir sans commune mesure le flux habituel de la RD 91.

 

"Le Conseil départemental a estimé que ça nécessitait dans l’immédiat des investissements trop importants par rapport aux autres priorités, avance Jean-Claude Guibal. C’est pourquoi la Carf compense pour permettre à ces entreprises de rester vivantes. Elles sont le poumon économique de Tende".

"On a cherché plusieurs solutions"

Il aura tout de même fallu un an pour les oxygéner. "On a cherché plusieurs solutions pour les aider, retrace le président de la Carf. D’abord, on a pensé aider les taxis de la Roya à assurer des liaisons directes avec Casterino. Mais les négociations n’ont pas débouché parce que le coût était supérieur à ce que nous pouvions mettre à disposition. Donc on a décidé d’aider directement les acteurs économiques à hauteur de 30.000 euros. Et de le faire par l’intermédiaire de Menton initiative Riviera."

Ces 30.000 euros seront puisés dans la dotation Covid d’aide aux entreprises, non utilisée par la plateforme Menton initiative Riviera. Et répartis entre les différentes entreprises. "Nous avons obtenu l’accord de chacune d’entre elles sur le montant qui sera mis à leur disposition", a-t-il assuré.

Le vice-président Patrick Cesari s’en réjouit. "Casterino est une des portes de la vallée des Merveilles, un endroit extraordinaire" – qui attire 40.000 visiteurs par an.

 

"Une aide qui était attendue"

"L’initiative est vraiment louable, réagit à son tour Sébastien Olharan avec sa double casquette de maire de Breil-sur-Roya et de conseiller départemental. Elle était particulièrement attendue par ces hôteliers, restaurateurs."

Il développe: "Contrairement à beaucoup d’entreprises qui ont été aidées pour la reconstitution de l’outil de production, ces entreprises n’ont pas eu de dégâts directs lors de la tempête Alex. Mais elles sont victimes d’un enclavement qui durera plus longtemps que les autres secteurs de la vallée de la Roya, où les routes sont quasiment rétablies."

"On a un chantier qui avance bien et vite, estime l’élu. Pour accéder à la RD 91, il fallait déjà faire des travaux sur la RD 6204. D’ici la fin de l’année, la route sera rétablie jusqu’au lac des Mesches. La difficulté est qu’il y a un énorme glissement de terrain et aucune possibilité technique de reconstruire la route à cet endroit-là. Donc le Département a pris le parti de construire un ouvrage d’art, vraisemblablement un viaduc de 60mètres, pour enjamber ce glissement de terrain. L’appel d’offres est en cours. Il doit se terminer aux alentours du 20 octobre, début novembre. Les travaux débuteront après l’hiver. Mais, dans les estimations les plus optimistes, ce ne sera pas terminé avant un an."

D’où l’importance de voter cette aide financière. "Jusqu’à présent, ils avaient des aides Covid mais elles se terminent, conclut-il. C’est important de prendre le relais. J’espère que l’État et la Région aideront aussi."

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.