“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un trophée de Monaco à Venise

Mis à jour le 09/07/2016 à 05:10 Publié le 09/07/2016 à 05:10
Guillaume Rose, directeur du Tourisme et des congrès.
	(DR)

Un trophée de Monaco à Venise

Le bureau de représentation de la direction du Tourisme et des congrès de Monaco en Italie, en collaboration avec le consulat honoraire de Monaco à Venise, a organisé le week-end dernier la 4e édition du « Trophée Principauté de Monaco à Venise », dédié aux voiliers vintages.

Le bureau de représentation de la direction du Tourisme et des congrès de Monaco en Italie, en collaboration avec le consulat honoraire de Monaco à Venise, a organisé le week-end dernier la 4e édition du « Trophée Principauté de Monaco à Venise », dédié aux voiliers vintages.

L'événement s'est déroulé du vendredi 24 au dimanche 26 juin à Venise. Un dîner de gala au casino de Venise a réuni 120 convives, parmi lesquels, notamment, des propriétaires de voiliers, d'importantes personnalités de Venise ainsi que de Guillaume Rose et Eric Marsan, de la direction du Tourisme et des congrès de Monaco, qui ont évoqué les nombreux points communs entre la Sérénissime et la Principauté en termes de tourisme et d'histoire.

Pour terminer cette 4e édition, le dimanche 26 juin, la Marina di Sant Elena a accueilli les 31 bateaux inscrits à la compétition (le double de l'édition précédente) et la cérémonie de remise des prix afin de récompenser les vainqueurs du trophée.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct