“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un troc pour soutenir l’expédition Thalas à Roquebrune-Cap-Martin

Mis à jour le 24/07/2020 à 17:09 Publié le 24/07/2020 à 17:00
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un troc pour soutenir l’expédition Thalas à Roquebrune-Cap-Martin

Malgré la tempête et les remous de ces derniers mois, « Thalas »* maintient son cap.

Malgré la tempête et les remous de ces derniers mois, « Thalas »* maintient son cap. Né en 2012, le projet lancé par une famille de Roquebrune vise à sensibiliser les adultes et les enfants à la fragilité du monde marin. Thomas et Audrey Capiten, accompagnés de leurs filles, Anna et Louise, ambitionnent de faire le tour du globe en catamaran durant cinq ans. L’objectif sera de rencontrer des « héros des océans », c’est-à-dire tous ceux qui agissent localement pour la protection des mers. « Nous aimerions valoriser des initiatives locales et surtout mettre en avant celles dont on ne parle jamais », résume le couple.

« Créer une chaîne d’échange »

« Thalas » est également bâti autour d’un vaste programme pédagogique qui vise à réunir des écoles réparties sur tout le globe. À ce jour, ce projet a noué des partenariats avec 750 établissements scolaires du monde entier, dont Menton, Roquebrune, Nice ou Cap-d’Ail. Quinze écoles d’ingénieurs et le prince Albert II de Monaco ont donné leur soutien. Avec l’appui de plusieurs députés, dont Alexandra Valetta-Ardisson (députée de la 4e circonscription des Alpes-Maritimes), la famille Capiten a même pu présenter le projet à l’Assemblée nationale.

La famille de Roquebrune devait jeter l’ancre en septembre 2020. Mais la crise du Covid-19 a mis en péril le projet. « Nos deux principaux sponsors ne peuvent plus nous aider à financer l’achat de notre bateau. Néanmoins, nous ne voulons pas abandonner notre projet. Nous savons qu’il n’est plus possible de solliciter financièrement de nouveaux partenaires, étant donné la situation économique globale. Mais nous pouvons nous adapter, innover et créer une chaîne d’échanges suffisamment intéressants pour avancer et acquérir notre bateau. D’où l’idée d’un troc...»

La campagne d’échange « Troc pour Thalas » vient d’être lancée avec un objectif ambitieux pour la famille de Roquebrune. « Échanger notre bateau ! ». Le principe est simple, chacun peut échanger un objet via le site Internet de Thalas. Un bibelot, une lampe, un ordinateur, une peinture... la valeur de l’objet proposé doit toujours être supérieure à celle de l’objet présenté sur Thalas.

Grâce à cette campagne d’échange, la famille de Roquebrune espère concrétiser son rêve et mettre les voiles très bientôt !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.