“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un tout nouvel espace au Musée océanographique

Mis à jour le 13/07/2018 à 05:14 Publié le 13/07/2018 à 05:14
27 mètres de long : ce bateau onirique emmène le visiteur explorer les océans et découvrir la protection de l'environnement.

Un tout nouvel espace au Musée océanographique

Le « temple de la mer » inaugure ce samedi une nouvelle salle destinée à rester. Un espace dédié à la protection des océans d'un point de vue scientifique et politique

Nous ne sommes pas face à une installation qui va repartir, comme c'est le cas des expositions. Cette fois, c'est véritablement un nouvel espace qui va rester plusieurs années. Un espace avec un message politique au cœur de l'action des princes de Monaco », explique Robert Calcagno directeur du Musée océanographique.

Dans la salle qui abritait jadis la maquette du cachalot (partie, depuis, faire un tour en Chine), c'est un tout nouvel espace que les visiteurs pourront découvrir dès le 14 juillet.

Derrière les manivelles et les technologies d'imagerie, l'idée est la même que dans beaucoup d'actions menées par Robert Calcagno au sein du musée : « Faire mieux connaître les océans, pour mieux les protéger ». Un précepte du prince Albert Ier, qu'il a fait sien.

Le trisaïeul du souverain ouvre le parcours de ce nouvel espace, avant de passer le relais à Rainier III et Jacques-Yves Cousteau, directeur du musée de 1957 à 1988, et enfin le prince Albert II en personne, ou presque, qui explique les enjeux actuels et les actions en cours.

Une expérience qui se veut immersive, digitale et engageante, avec un but : influencer l'engagement du visiteur dans la protection de la nature en général et des océans en particulier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct