“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un tournant important Desmoulins, première rentrée des glaces

Mis à jour le 22/01/2019 à 05:24 Publié le 22/01/2019 à 05:23
Nouvelle année, nouveau copilote (Yannick Roche, à gauche), nouvelle monture... et un sacré défi en perspective pour Nicolas Ciamin.

Nouvelle année, nouveau copilote (Yannick Roche, à gauche), nouvelle monture... et un sacré défi en perspective pour Nicolas Ciamin. Michel Truc

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un tournant important Desmoulins, première rentrée des glaces

Soumis à forte concurrence dans la catégorie WRC2, l’espoir niçois Nicolas Ciamin (20 ans), qui apprivoise une Volkswagen Polo R5, a besoin d’un coup d’éclat pour clarifier son horizon

L’an passé, sa découverte du monument monégasque dans le baquet d’une Abarth 124 RGT s’était achevée plus tôt que prévu. La faute à un turbo à bout de souffle. Autre saison, autre issue ? Nicolas Ciamin l’espère vivement ! Après quatre premières apparitions remarquées en WRC2, le jeune Niçois rempile dans l’antichambre de la catégorie reine. Au revoir Hyundai i20, bonjour Volkswagen Polo. Ainsi, c’est au volant de la dernière née de la famille R5 qu’il partira jeudi soir à l’assaut des épreuves spéciales du 87e Rallye Monte-Carlo où les concurrents directs seront légion (Bonato, Greensmith, Rovanperä, Fourmaux, Sarrazin, entre autres). Avec une ambition légitime : quel que soit l’état du champ d’action, faire parler la poudre afin d’obtenir un résultat synonyme de lendemains meilleurs.

La rentrée des classes, il connaissait, bien sûr. La rentrée des glaces, en revanche...

Tutoyer la limite volant en main sur les rubans ultra-glissants du Rallye Monte-Carlo, Olivier Desmoulins en rêvait depuis des lustres. « Sans doute depuis le début des années 90, lorsque j’allais voir passer Didier Auriol, François Delecour et les autres là-haut, dans les spéciales, au Turini et ailleurs », lance l’agent Citroën de Saint-Laurent-du-Var qui va enfin voir l’un de ses vœux les plus chers exaucé.

Mieux vaut tard que jamais, comme on dit. Jeudi, le jour même de son 41e anniversaire, en compagnie du copilote grassois Vincent Delaplanche (28 ans), lui aussi néophyte en championnat du monde, celui-ci touchera bel et bien au but quand sonnera l’heure du top départ à Gap.

« Puiser un max’ de plaisir »

Numéro 67 placardé sur les portières de la DS3 R3 de la structure azuréenne AS Racing, il s’en ira défier le mythe absolu. « Lors de ma première vie de pilote, entre 1996 et 2001, je n’ai disputé que des épreuves régionales, courses de côte et rallyes. Après une longue parenthèse sans chrono pour le boulot, le démon de la course m’a rattrapé l’an dernier, voilà ! »

Voilà, deux courses à domicile en 2018 afin de reprendre le rythme et... « J’ai hâte de démarrer », poursuit le pilote de l’ASAC de Nice. « Chaque fois que je coiffe le casque, j’ai l’impression d’être dans un monde parallèle. Là, d’accord, il s’agit d’une échéance exceptionnelle. Nous avons bien révisé nos gammes. Deux séances d’essais : asphalte à Loda, glace à Isola 2000. Bichonnée par Sylvain Abril, l’auto est prête. Nous aussi. On va y aller cool, sans se prendre la tête, juste pour puiser un max’ de plaisir. »

L’objectif ? Il coule de source. « Voir Monaco ! Rentrer samedi soir dans le top 60 ouvrant les portes de l’étape finale. Histoire de profiter à fond de l’instant présent jusqu’au bout. »

Vincent Delaplanche, Sylvain Abril, Olivier Desmoulins et leurs DS3 R3 : prêts pour l’aventure !
Vincent Delaplanche, Sylvain Abril, Olivier Desmoulins et leurs DS3 R3 : prêts pour l’aventure ! G. L.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.