“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un risque d’éboulement entraîne la fermeture du sentier du littoral

Mis à jour le 23/02/2020 à 11:12 Publié le 23/02/2020 à 11:12
En novembre dernier, un éboulement rocheux avait déjà eu lieu sur le sentier du littoral du Cap-Martin, à la hauteur de la passerelle longeant la voie ferrée. 	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un risque d’éboulement entraîne la fermeture du sentier du littoral

À la suite des intempéries de la fin du mois de novembre 2019, un éboulement rocheux a eu lieu sur le sentier du littoral du Cap-Martin, à la hauteur de la passerelle longeant la voie ferrée.

À la suite des intempéries de la fin du mois de novembre 2019, un éboulement rocheux a eu lieu sur le sentier du littoral du Cap-Martin, à la hauteur de la passerelle longeant la voie ferrée. Cette portion de sentier est depuis fermée au public, au regard des risques encourus par les promeneurs. Le

Conservatoire du littoral, propriétaire de ce secteur, a missionné début décembre 2019 le cabinet Geolithe pour engager une expertise géotechnique et proposer des solutions de sécurisation du site. Il a été procédé mi-décembre à un débroussaillage de 200 m² en tête de l’éboulis déstabilisé, pour évaluer plus précisément les risques liés à la chute de pierres et à l’agencement chaotique de blocs fragilisés par des écoulements d’eau et par une forte pente.

Un site classé et très fréquenté

Le Conservatoire du littoral va engager les travaux permettant de sécuriser ce sentier très fréquenté, sur la base d’un rapport technique remis fin janvier 2020 qui préconise une première phase urgente de travaux d’un montant de 130 000 euros. La parcelle étant située en site classé, les délais d’instruction du dossier vont être allongés, nécessitant l’avis de la commission départementale Nature, Paysage et Sites puis l’obtention d’un arrêté ministériel d’autorisation des travaux dont l’impact paysager devra être minimisé.

La réouverture au public de cette section du sentier ne pourra avoir lieu qu’à l’issue des travaux que la commune de Roquebrune-Cap-Martin et le Conservatoire du littoral souhaitent les plus rapides possible.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.