Rubriques




Se connecter à

Un pont médical entre la Principauté et Philadelphie

Le CHPG et l'université de Pennsylvanie sont désormais partenaires. Un lien pour permettre à des patients de bénéficier des compétences très avancées de la médecine américaine

CEDRIC VERANY Publié le 10/02/2016 à 05:07, mis à jour le 10/02/2016 à 05:07
La présentation officielle du partenariat, s’est déroulée hier matin au Yacht-club, en présence notamment des représentants de Penn Medicine. Photo Manuel Vitali/Centre de Presse

Signé en 2013, le partenariat entre le Centre hospitalier Princesse Grace et l'université de médecine de Pennsylvanie est aujourd'hui effectif. Concrètement, il crée un pont médical entre la Principauté et le pole médical administré par l'université de la côte Est américaine.

Fondée il y a 250 ans par Benjamin Franklin, l'université privée de Pennsylvanie, appelée UPenn, est une des plus réputées au monde.

Dans le domaine médical, Penn Medicine compte cinq hôpitaux et une centaine de cliniques dans la région de Philadelphie, proposant les recherches les plus avancées au niveau médical à plus de deux millions de patients par an.

«Ce partenariat offre une nouvelle dimension à notre hôpital, en donnant la possibilité aux médecins d'aller se former aux nouvelles techniques développées par l'université américaine», a détaillé hier matin le conseiller de gouvernement pour les Affaires sociales Stéphane Valeri, «mais aussi aux patients de Monaco d'en bénéficier».

 

Deuxième avis médical

En Principauté, une association est en cours de montage pour formaliser le partenariat et un bureau sera installé au CHPG. Les patients pourront solliciter cette antenne, par exemple, pour avoir un second avis médical sur leur pathologie, via les médecins de UPenn.

«Ce programme permet d'abord les échanges d'étudiants et de médecins entre nos établissements», continue Patrick Bini, directeur général du CHPG. «Il favorisera aussi le transfert de savoirs et de connaissances et l'échange de formations et de protocoles de recherches.»

Depuis 2013, des médecins monégasques ont déjà commencé à aller se former en Pennsylvanie. La nouveauté de ce partenariat aujourd'hui, est l'accès aux soins des patients du CHPG.

 

«Ce partenariat avec Monaco, outre le fait de poursuivre le lien entre la Principauté et Philadelphie (ville natale de la princesse Grace NDLR) nous donne un point d'ancrage en Europe pour attirer une clientèle cosmopolite qui fréquente Monaco. Et qui peut être intéressée d'avoir accès à la médecine la plus avancée des États-Unis», détaille le doyen de la Perelman School de l'université, Larry Jameson.

Les premiers échanges se font autour de la cardiologie, de l'oncologie et de la recherche contre le cancer. Et ce partenariat pourrait ouvrir d'autres perspectives aux malades.

«Si les médecins estiment sur le cas d'un patient au régime de sécurité social monégasque que son transfert et son traitement en Pennsylvanie serait bénéfique, les Caisses sociales pourront prendre en charge les frais», assure Stéphane Valeri, «mais ce ne sera pas automatique».

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.