“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un pont des arts entre Monaco et New York

Mis à jour le 11/12/2019 à 10:12 Publié le 11/12/2019 à 10:11
L’exposition est visible jusqu’au 22 décembre.

L’exposition est visible jusqu’au 22 décembre. Pierre Cointe

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un pont des arts entre Monaco et New York

Le comité national monégasque AIAP expose ses artistes à l’occasion de son rendez-vous annuel marqué par l’invitation d’artistes de New York, sélectionnés par Caroline Bergonzi

C’est le rendez-vous annuel du comité national monégasque de l’association internationale des arts plastiques auprès de l’UNESCO. Le comité prend en effet les commandes de la salle du quai Antoine-1er pour présenter le travail de ses artistes.

Cette année, c’est autour du thème « artistes + science » que la trentaine de créateurs ont phosporé. En parallèle, une sélection d’artistes de New York complète l’exposition présentée jusqu’au 22 décembre. Et c’est à la plus monégasques des New-Yorkaises, Caroline Bergonzi, que l’AIAP a demandé de l’aide.

L’artiste a quitté le Rocher depuis de nombreuses années pour vivre et travailler de l’autre côté de l’Atlantique. Et la thématique liée à la science l’a d’emblée enthousiasmé. Dans son réseau new-yorkais, elle a donc contacté plusieurs artistes qui interrogent leur notion à l’espace et évoquent les questionnements de la science dans leur travail. « Un artiste, c’est une œuvre mais c’est aussi une rencontre et une personnalité », confie Caroline Bergonzi.

Créateurs cosmopolites

Autour de ses grandes sculptures animales en inox, elle a donné carte blanche à sa sélection d’artistes : Jorge Posada, Elizabeth Knowles, Marc Lambretchs, Laura Fantini, Kevin Kelly, Haksul Lee, Adrian Dimetriou et Eric Laxman. Un casting cosmopolite : « Tous travaillent à New York, mais ont des parcours différents. Certains viennent de Belgique, de Colombie, d’Italie… c’est finalement très cosmopolite ».

À ceux-ci, s’ajoutent trois autres artistes sélectionnés par la galerie Meta, présente à Monaco et à Manhattan.

Le tout mérite un détour… et pour approfondir le sujet, une rencontre-débat autour du thème « art et science » est prévue le 17 décembre.

Le souverain est venu découvrir le travail des artistes.
Le souverain est venu découvrir le travail des artistes. Ritta Saitta

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.