“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un pianiste niçois pour accompagner la diva Yontcheva

Mis à jour le 04/03/2019 à 10:19 Publié le 04/03/2019 à 10:19
Sonya Yontcheva et Antoine Palloc seront demain soir à la salle Garnier pour interpréter des mélodies.	(DR)
Je découvre la nouvelle offre abonnés

Un pianiste niçois pour accompagner la diva Yontcheva

Cette soprano, qui est actuellement l’une des meilleures au monde, donnera demain un récital dans la Salle Garnier. À ses côtés, Antoine Palloc

Lorsqu’en 2013 Sonya Yontcheva vint incarner la Traviata sur la scène de l’opéra de Monte-Carlo et qu’elle nous fit pleurer en chantant la détresse de la courtisane atteinte de tuberculose, on comprit que cette soprano bulgare à la voix d’or, au regard romantique et à la chevelure en cascade qui, alors, était inconnue, deviendrait rapidement une vedette sur les scènes lyriques internationales.

Cela n’a pas manqué. De New York à Vienne, de Salzburg à Berlin, les directeurs d’opéras ou de festivals se l’arrachent. Elle détient à ce jour le record du plus grand nombre de retransmissions faites depuis le Metropolitan Opera de New York dans les salles de cinéma du monde. C’est une référence.

Des mélodies de Verdi, Puccini, Tosti...

Depuis sa « Traviata » de Monte-Carlo, sa voix a évolué vers des rôles plus dramatiques comme celui de Desdémone dans l’« Otello » de Verdi qu’elle chantera à Berlin le mois prochain après l’avoir interprété à New York le mois dernier.

Entre-temps, Sonia Yontcheva sera demain mardi en la Salle Garnier à Monaco. Pas pour chanter des airs d’opéras - puisqu’elle ne sera pas accompagnée par l’orchestre - mais des mélodies accompagnées au piano. Des mélodies de Verdi, Puccini, Leoncavallo et même de Tosti - inimitable compositeur de sérénades napolitaines.

Le pianiste qui l’accompagnera sera l’un des meilleurs accompagnateurs de mélodies et d’opéras en France actuellement, originaire de notre région : Antoine Palloc.

Il est ou a été l’accompagnateur d’Annick Massis, Béatrice Uria-Monzon, Karine Deshayes, Jennifer Larmore, Jean-François Borras, Patricia Petibon, Frederica Von Stade, Mireille Delunsch. C’est tout dire !

Ses engagements l’ont conduit dans les opéras de Paris, San Francisco, Berlin, Barcelone, au Carnegie Hall de New York, à la Cité interdite de Pékin, au Festival d’Aix en Provence, au Queen Elisabeth Hall de Londres ou aux Chorégies d’Orange. Le voici donc, maintenant, aux côtés de la diva Yontcheva.

Jadis, il venait écouter, humble auditeur, les représentations dans la Salle Garnier. Maintenant, il est sur scène. Une fierté pour lui et pour les musiciens issus de notre région.

Il assumera ce beau rôle des pianistes qui ont pour mission de mettre en valeur les gens qu’ils accompagnent, mais dont la qualité personnelle est indispensable à la réussite du concert.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.