“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un partenariat signé avec la république démocratique du Congo

Mis à jour le 06/08/2018 à 05:10 Publié le 06/08/2018 à 05:10
Claude Cottalorda, ambassadeur de Monaco en France et Christian Ileka Atoki, ambassadeur de la République démocratique du Congo en France .	(DR)

Un partenariat signé avec la république démocratique du Congo

La Principauté de Monaco et la République démocratique du Congo ont établi leurs relations diplomatiques par la signature d'un Communiqué conjoint en juillet.

La Principauté de Monaco et la République démocratique du Congo ont établi leurs relations diplomatiques par la signature d'un Communiqué conjoint en juillet.

Ce document a été signé par Claude Cottalorda, ambassadeur de Monaco en France, et par Christian Ileka Atoki, ambassadeur de la République démocratique du Congo en France.

La cérémonie, à laquelle participaient les diplomates des deux ambassades, s'est déroulée au sein de la Chancellerie monégasque à Paris.

Préservation de la biodiversité

Au cours de la cérémonie, les deux ambassadeurs ont notamment évoqué les actions de l'Association Mondiale des Amis de l'Enfance (Amade) et leur volonté conjointe de poursuivre la coopération entre les deux pays. L'attachement commun des deux États en faveur de la protection de l'environnement et de la préservation de la biodiversité, particulièrement riche dans ce grand pays d'Afrique, a également été souligné.

La République démocratique du Congo est le 137e État à établir des relations diplomatiques avec Monaco.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.