“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un partenariat avec le Crous pour aider les commerçants indépendants

Mis à jour le 18/08/2018 à 05:24 Publié le 18/08/2018 à 05:24
Philippe Desjardin.

Philippe Desjardin. R.R.

Un partenariat avec le Crous pour aider les commerçants indépendants

Philippe Desjardin, président de la fédération du commerce niçois et de l'artisanat, est pour la ZTI.

Philippe Desjardin, président de la fédération du commerce niçois et de l'artisanat, est pour la ZTI. « C'est un outil incontournable pour une ville comme la nôtre, en concurrence avec des villes européennes comme Barcelone ou Londres… » Mais il voit un frein, qui ne permet pas à la ZTI d'atteindre tous ses objectifs. « Il faut être structuré pour ça… Avoir les employés pour pouvoir assumer une telle ouverture… Quand on est mari et femme sur la rue de France, impossible de se faire des semaines de sept jours, ce n'est pas tenable. Pour ouvrir, on est obligés d'embaucher. Or, pas sûr que le tiroir-caisse puisse le permettre… »

Alors, pour que les petits commerçants puissent eux aussi faire le pari d'une ouverture dominicale sans être sûrs de le perdre, il travaille sur un partenariat avec le Crous. « C'est en cours, nous en sommes au tout début… Il s'agirait de faciliter à nos commerçants l'emploi d'étudiants au coup par coup… Car les étudiants sont plus souples en terme de planning et de rémunération. Ils ont besoin de travailler quand ils n'étudient pas. Les dimanches et le soir, par exemple… Et pourquoi pas deux heures de temps en temps entre midi et deux, quand les commerçants ont besoin de faire leur pause déjeuner. Bref, l'outil de la ZTI est bien, mais il faut accompagner tout cela… »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.