“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un parcours exceptionnel

Mis à jour le 12/05/2017 à 05:12 Publié le 12/05/2017 à 05:12
Christophe Ulivieri est fier du parcours de ses filles qui ratent d'un rien l'accession en élite. Ce n'est que partie remise…

Christophe Ulivieri est fier du parcours de ses filles qui ratent d'un rien l'accession en élite. Ce n'est que partie remise… PdT

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un parcours exceptionnel

La Nationale 2 féminine avait rendez-vous avec l'histoire le week-end dernier lors d'une véritable finale à Béziers.

La Nationale 2 féminine avait rendez-vous avec l'histoire le week-end dernier lors d'une véritable finale à Béziers. Une victoire aurait suffi aux Monégasques pour devenir la première équipe féminine de l'histoire du club à monter en Elite.

Malgré une belle résistance et une véritable détermination de l'ensemble de l'équipe, portée par ses supporters ayant fait le déplacement, la N2F n'est pas parvenue à créer un exploit retentissant et s'est inclinée finalement sur le score de 3 sets à 0 en ayant tout donné (25-20, 27-25, 25-23).

Le coach de cette formidable aventure, Christophe Ulivieri, analyse avec lucidité ce match et l'ensemble de cette incroyable saison : « Il paraît qu'une finale n'est belle que lorsque la victoire est au bout. En même temps, pour jouer une finale, il faut réaliser un parcours exceptionnel avec une équipe formidable. Le début de l'épopée remonte à fin juillet 2016 avec le début des entraînements et l'annonce de l'objectif, la montée, aux huit filles, dont quatre nouvelles recrues. Dans la première partie de saison, nous faisons une course solo, avec un seul accrochage au tie-break face à Saint-Laurent. Bien que l'équipe ait survolé la première phase, elle n'est jamais tombée dans la facilité et a redoublé d'efforts à l'entraînement. Humilité et abnégation auront mis à jour la soif de victoire de cette équipe. J'en veux pour preuve, l'historique parcours en coupe de France amateur où 2 équipes d'élite sont tombées dans notre salle des Moneghetti. »

Une immense déception

« Les play-offs ont été marqués par le jeu du chat et de la souris avec la belle équipe de Béziers, grâce au talent de son centre de formation, poursuit le coach. Il était alors clair que le vainqueur de la double confrontation serait désigné comme accédant à la montée. Avec notre victoire serrée du match aller (3-2), nous avions les cartes en main et une nouvelle victoire nous aurait propulsés directement en Elite. Malheureusement, il en a été autrement. Malgré le soutien de nos supporters, Béziers aura été plus fort sur chaque fin de set et c'est presque logiquement que nous nous sommes inclinés. La déception sera longue à évacuer, mais ce match est celui qui me rend le plus fier de mon équipe et rien que pour cela, c'est une victoire à part entière. Pour résumer la saison, 21 victoires et 1 défaite auront mis en lumière une équipe formidable et une année exceptionnelle. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.