Rubriques




Se connecter à

Un nouveau lien se tisse entre Monaco et Israël

Franck Biancheri prend la présidence de « Monaco Friends of Israël », une association qui vise à réunir la communauté israélite en Principauté et favoriser les échanges entre les deux pays

CEDRIC VERANY Publié le 27/04/2018 à 05:01, mis à jour le 27/04/2018 à 05:01
Aliza Bin Noun, ambassadeur d'Israël en France et à Monaco a donné son soutien à l'association en participant, mercredi, au premier gala.
Aliza Bin Noun, ambassadeur d'Israël en France et à Monaco a donné son soutien à l'association en participant, mercredi, au premier gala. Cyril Dodergny

Lancée mercredi soir, au cours d'un gala pour célébrer le 70e anniversaire de la création de l'état d'Israël, l'association « Monaco Friends of Israël » est une nouvelle entité en Principauté qui entend doper les liens entre les deux pays, d'une rive à l'autre de la Méditerranée.

L'idée a germé il y a quelques mois auprès de représentants de la communauté juive à Monaco, à l'origine de cette association, qui en ont proposé la présidence à Franck Biancheri.

« La mission de cette association est de resserrer les liens d'amitié entre les deux pays ».

 

« Beaucoup à apprendre d'Israël »

« Des liens qui existent déjà dans les domaines économique, éducatif et culturel et de l'innovation. Il s'agit par cette association de regrouper la communauté israélite de la Principauté, en lui donnant une meilleure visibilité » explique le président, pour qui, « nous avons beaucoup à apprendre de l'état d'Israël ».

En participant au premier gala de l'association, les convives ont obtenu leur carte d'adhésion pour l'année 2 018. Ce qui fait que l'association compte déjà quelque 230 membres. Parmi les projets sur lesquels l'équipe de l'association réfléchit ; un congrès sur une thématique autour des innovations technologiques, pour lesquelles nombreuses sociétés israéliennes sont en pointe, est déjà à l'étude.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.