“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vénantino Vénantini était parrain du Festival «Les Héros de la Télé » en 2017 à Beausoleil.

Une messe hommage pour Vénantino Vénantini

Les 4 comédiens de la cie Ségurane ont réjoui les Turbiasques, avec leur interprétation jouissive des personnages et répliques signés Isabelle Mergault.

Adieu je reste ! : un nouveau joli succès pour la Cie Ségurane

Le livre Des vestiges et des hommes présenté à Beaulieu

Françoise Berthelot et René Dalmasso, architectes mentonnais, proposent de faire découvrir leur métier, samedi à l'Hôtel Lemon.

Les architectes vous ouvrent leurs portes

Travail pour les jeunes de Monaco : de la CID au CDI

Un nouveau chapitre pour les Annales monégasques

Mis à jour le 16/12/2017 à 05:13 Publié le 16/12/2017 à 05:13
Thomas Fouilleron, directeur des Archives du Palais princier, entouré des auteurs de cette 41e édition  des Annales monégasques.

Thomas Fouilleron, directeur des Archives du Palais princier, entouré des auteurs de cette 41e édition des Annales monégasques. Palais princier

Un nouveau chapitre pour les Annales monégasques

La revue d'histoire éditée par les Archives du Palais princier dévoile un 41e numéro et se développe, cette année, sur un site internet où tous les anciens numéros sont consultables

Ce sont des pages d'histoire qui vivent avec leur temps. Les Annales Monégasques sont cette année sur la toile. La 41e édition de la revue d'histoire éditée par les Archives du Palais princier existe toujours en version papier, mais se développe sur internet. En effet, le site web a été amélioré pour proposer désormais un moteur de recherche qui permet d'aller fureter dans tous les articles publiés depuis 1977.

C'était une volonté de son directeur, Thomas Fouilleron, qui devrait permettre aux historiens et aux curieux de se plonger dans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct