“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un meeting pour une élection en un tour

Mis à jour le 15/03/2019 à 10:16 Publié le 15/03/2019 à 10:15
Georges Marsan devant ses électeurs, hier soir, salle Gaston-Médecin.

Georges Marsan devant ses électeurs, hier soir, salle Gaston-Médecin. Jean-François Ottonello

Un meeting pour une élection en un tour

Quelque 400 personnes ont assisté, hier soir salle Gaston-Médecin, à l’unique meeting de la liste de Georges Marsan qui espère qu’au moins 25 % des électeurs iront aux urnes dimanche

Le nombre de personnes présentes aux meetings politiques est toujours un assez bon baromètre à Monaco. Et hier soir, la salle Gaston-Médecin accueillait tout de même quelque quatre cents électeurs devant Georges Marsan et ses quatorze colistiers de L’Évolution Communale (1). Considérant le suspens totalement inexistant puisqu’une seule liste est candidate, il faut bien avouer que cet intérêt des Monégasques pour leur équipe communale est presque inattendu.

À l’exception de Mélanie Flachaire qui doit succéder à Henri Doria (28 ans de mairie et sept mandats à son actif !), l’équipe du maire sortant est la même, ses projets ou la poursuite des actions sont sans grandes surprises et la route est tracée pour les quatre prochaines années. Pourtant, les Monégasques se sont mobilisés pour écouter le maire, puis, un à un, ses colistiers, dans une mise en scène bien construite, ponctuée de clips vidéo dynamiques. Le tout était bien ficelé, peut-être même trop bien.

Voter pour s’exprimer

Devant ses compatriotes, Georges Marsan reprend le devant de la scène pour rempiler pour un cinquième mandat. « Votre présence est la démonstration de tout l'intérêt que vous portez à notre institution. (...) Alors cette année, certains pourraient dire qu'en matière de choix, c'est plutôt limité. Je crois au contraire que chaque Monégasque a le choix de s'exprimer librement en venant voter dans le cadre de ces prochaines élections communales. Avec les membres sortants de notre liste, nous considérons que l'absence de concurrence peut être un hommage rendu au travail effectué par toutes les équipes communales sous l'impulsion des élus. (...) L'absence de concurrence c'est aussi un hommage à notre bilan qui a su répondre aux défis sociaux de proximité. En participant au vote, chaque électeur renforce le respect des prérogatives de la Mairie. »

Participer au vote pour donner au maire toute sa pleine et entière légitimité : voilà, l’idée est lâchée.

Dimanche, combien seront-ils à se rendre aux urnes salle du Canton ? Pour des élections en un seul tour, il faut rassembler 25 % des votes des inscrits. Soit un peu plus de 1 800 voix.

Hier soir, tout le monde y croyait.


La suite du direct