“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un match frustrant...

Mis à jour le 20/01/2016 à 05:06 Publié le 20/01/2016 à 05:06
Melissa Uhel a fait à nouveau admirer son adresse au cours de ce choc des leaders, s'adjugeant 18 points sur la rencontre.

Melissa Uhel a fait à nouveau admirer son adresse au cours de ce choc des leaders, s'adjugeant 18 points sur la rencontre. DR

Un match frustrant...

Dès l'entame de la rencontre, les joueuses marseillaises, comptant cinq filles de plus de 1,80 m, essaient d'imposer leur gabarit par un jeu physique, parfois à la limite de la régularité mais les Monégasques ne se laissent pas impressionner et répondent par un basket structuré, basé sur un jeu rapide.

Dès l'entame de la rencontre, les joueuses marseillaises, comptant cinq filles de plus de 1,80 m, essaient d'imposer leur gabarit par un jeu physique, parfois à la limite de la régularité mais les Monégasques ne se laissent pas impressionner et répondent par un basket structuré, basé sur un jeu rapide.

Mélissa Uhel, auteur de 18 points dans le match, fait admirer son adresse avec deux tirs à trois points coup sur coup. Le SMUC finit le premier quart-temps avec une petite avance de deux points.

Au deuxième quart-temps, le MBA va prendre la mesure de ce choc des leaders, commençant même à faire douter son adversaire. Coralie Magoni organise le jeu avec brio et l'écart grandit rapidement pour atteindre plus neuf points en faveur de Monaco au milieu de cette période.

Malheureusement, les fautes tombent rapidement, handicapant grandement les visiteuses qui virent malgré tout en tête à la pause, (30-35, 20')

Minutes fatales

À la reprise, le match devient complètement fou avec pas moins de cinq fautes techniques sifflées et l'entraîneur de Marseille exclu du gymnase. C'est dommage pour le sport mais cela n'empêche pas les filles de continuer à jouer au basket. Paola Luke a du mal à s'imposer sous les paniers mais Leslie Fournier est omniprésente en défense (+5 pour MBA, 30').

Le dernier quart-temps va être plus difficile pour les joueuses de la Principauté, Morgane Plestan et Paola Luke sortant pour cinq fautes.

Le SMUC recolle alors au score et entame avec son adversaire un chassé croisé insoutenable pour la trentaine de supporters monégasques ayant fait le déplacement. Dans les deux dernières minutes, les protégées du président Elena courent après le score et offrent finalement la victoire à leurs hôtes pour deux petits points : « Ce soir je suis très fier des joueuses car elles ont défendu nos couleurs avec un cœur énorme. Certes, je suis déçu par le résultat mais la route est encore longue et tout reste possible... »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct