“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un marché des créateurs locaux aux Ambassadeurs

Mis à jour le 12/05/2018 à 05:06 Publié le 12/05/2018 à 05:06
Le marché ressemblera à la journée du fait main organisée il y a deux ans à Roquebrune.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un marché des créateurs locaux aux Ambassadeurs

Les 2 et 3 juin, Menton accueille l'événement « Etsy made in France », du nom de la plate-forme internationale de vente de petit artisanat. Vingt adeptes du « fait main » sont annoncés

Ambassadeurs des créateurs du secteur aux Ambassadeurs. Dans tout juste deux semaines, les 2 et 3 juin, la team mentonnaise Etsy - du nom de la plateforme internationale de vente de petit artisanat en ligne - organise un marché éphémère au rez-de-chaussée de l'hôtel de la rue Partouneaux. De 10 h à 19 h. Un événement durant lequel les personnes qui le souhaitent pourront venir à la rencontre de 20 créateurs du Mentonnais, de Nice, de Saint-Laurent-du-Var et d'Italie. Sélectionnés selon deux critères stricts : la proximité géographique et le sacro-saint fait main.

« On est un peu rigide là-dessus mais on ne veut rien de customisé. Il faut que l'article ait été fait de A à Z. On veut voir le travail qu'il y a derrière », explique Valérie Raibaut, coorganisatrice de l'événement avec deux amies, Celia Campos Goncalves et Karin Massei. Elle explique avoir « fait son marché » sur le site Etsy pour trouver des perles rares, en indiquant les deux impératifs dans la barre de recherche. « Il y avait déjà une team Etsy à Nice qui organise elle aussi son marché. Mais elle comporte beaucoup de membres ; il est difficile de n'en sélectionner que 18 ou 20. » C'est donc un peu - aussi - pour que des créateurs d'ici ne restent pas sur le carreau qu'une autre équipe s'est montée à Menton.

Créations personnalisées

L'intérêt d'une telle opération, Valérie le connaît pour avoir défendu depuis bien longtemps le concept de créations maison dans le Mentonnais. Il y a deux ans, elle était ainsi à l'origine de la journée du fait main organisée en extérieur à Roquebrune. La mairie de Menton s'est par ailleurs rapprochée d'elle pour la mise en place d'un marché des créateurs au sein du Marché de Noël.

« À ces occasions, les gens nous disent qu'ils sont contents de tomber sur du fait main. Ils savent que c'est une création unique, personnalisée. Dans une boutique, on ne peut pas dire "Je ne le veux pas comme ça". Avec des créateurs, si », souligne l'organisatrice, elle-même créatrice d'accessoires. Persuadée que les clients sont prêts à payer plus cher pour avoir ce contact privilégié avec le vendeur. Qui peut, dans ces conditions, raconter une histoire, donner des conseils et plus largement humaniser le rapport entre vendeur et acheteur. Preuve que le souhait d'un retour à une autre manière de consommer est bel et bien à l'œuvre.

Quant à Etsy, qui chapote le même week-end des dizaines de marchés locaux à l'échelle française, c'est clairement un outil pratique pour qui veut davantage de visibilité. La communication et les principes de vente n'étant pas toujours naturels pour un créateur indépendant. Souvent salarié, par ailleurs.

« Moi c'est grâce à Etsy que j'ai réussi à développer mon activité, à faire des marchés », reconnaît Valérie. Consciente, malgré tout, que certains n'apprécient pas d'être « noyés dans la masse ». D'autant que fonctionner avec un tel site nécessite beaucoup d'investissement : « Les fiches Etsy que l'on fait pour chaque produit sont valables trois mois. Si au bout d'un moment on se rend compte qu'il n'y a pas assez de "vues", c'est peut-être que les mots sont mal choisis. À nous de retravailler le référencement, ça fait partie du jeu. » Et de l'apprentissage…

Les organisatrices espèrent au fond que l'événement, médiatisé, permettra - indirectement - de découvrir de nouveaux créateurs implantés à Menton et Roquebrune. Des personnes douées de leurs mains qui pourraient être sélectionnées à l'avenir pour participer à d'autres marchés du genre.

« L'objectif, à chaque fois, c'est de proposer des choses hétéroclites. Et de faire tourner. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.