“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un institut dédié à la protection du patrimoine à Monaco

Mis à jour le 22/03/2016 à 05:04 Publié le 22/03/2016 à 05:04
Daniel Boéri appelle de ses vœux la création d'un « institut du patrimoine » qui aurait un rôle consultatif, pour arbitrer entre passé, présent et futur. L'objectif : préserver le patrimoine de la Principauté.

Daniel Boéri appelle de ses vœux la création d'un « institut du patrimoine » qui aurait un rôle consultatif, pour arbitrer entre passé, présent et futur. L'objectif : préserver le patrimoine de la Principauté. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un institut dédié à la protection du patrimoine à Monaco

Le président de la commission Culture et Patrimoine du Conseil national Daniel Boéri espère que le texte de loi pourra être examiné par l'assemblée à la session de printemps

Il ne s'agit pas d'être dans la nostalgie mais plutôt d'adopter une vision moderne de la préservation du patrimoine national », résume Daniel Boéri. Le président de la commission Culture et Patrimoine du Conseil national espère que le projet de loi relatif à la préservation du patrimoine national pourra être examiné au plus vite par l'assemblée. Problème, il est pour l'instant bloqué du côté du gouvernement.

« Ce texte fait suite à une proposition de loi déposée le 1er février 2010 et adoptée en séance publique le 10 mai 2010 », rappelle l'élu. Après une série d'allers-retours entre le gouvernement et le Conseil national, l'actuelle mandature a pu examiner le texte. Son analyse par la commission Culture et Patrimoine s'est achevée le 22 avril 2015. Depuis, le document est au ministère d'État. « Nous avons eu plusieurs réunions avec le ministre d'État Michel Roger en fin d'année dernière et le conseiller de gouvernement pour l'Intérieur Patrice Cellario. Cependant, je n'ai pas encore reçu leurs retours. J'ai envoyé un courrier il y a quinze jours à ce sujet mais je n'ai pas eu de réponse. »

Examen au printemps ?

Pour autant Daniel Boéri se veut optimiste et ne désespère pas que le texte puisse être examiné à la session de printemps.

« Pour le rédiger, nous avons auditionné une quarantaine de sachants, à Monaco, à Nice et en Europe, précise l'élu. Cela nous a permis d'acquérir une vision moderne de la préservation du patrimoine national. Nous voulons donc créer un " institut du patrimoine " qui serait dépendant du ministre d'État. Il devra donner des avis consultatifs. Sa fonction sera d'arbitrer entre le passé, le présent et l'avenir. Il devra être pertinent et pas bloquant. Il faut trouver un juste milieu entre des règles protectrices sans que cela ne paralyse. Ce qui se fait ailleurs n'est pas reproductible à Monaco. »

Un vœu pieux qui ne laisse pas de marbre bon nombre de Monégasques. Il suffit de se rappeler l'émoi qu'avait suscité la démolition du Palais de la Plage il y a un an.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.