Un explorateur de Venturi sur les traces du prince Albert 1er en juin dans l'Arctique

Xavier Chevrin est le président de Venturi North America. En juin, au nom de la marque monégasque, il partira en expédition sur l’île de Spitzberg qui fut cartographiée par le trisaïeul du prince Albert II.

Article réservé aux abonnés
Julie Baudin Publié le 04/03/2022 à 15:04, mis à jour le 04/03/2022 à 15:42
Xavier Chevrin dans les locaux de Venturi à Fontvieille devant la carte du monde et des expéditions menées par la marque monégasque de Gildo Pastor. Xavier Chevrin s’est engagé sur certaines. Photo Jean-François Ottonello

Dans la famille Venturi, on le surnomme l’explorateur ou l’aventurier. Lui, ça le fait sourire. Avec beaucoup d’humilité. Une valeur humaine qu’on partage aisément dans la maison Venturi. Pourtant, ce que s’apprête à faire Xavier Chevrin a tout d’un exploit.

Le 6 juin prochain, celui à qui Gildo Pastor a confié le soin de prouver la fiabilité des engins de Venturi de par le monde dans des conditions hors normes, ainsi que la direction de Venturi North America, s’élancera, au nom de Venturi, pour une nouvelle mission.

Plus symbolique cette fois, puisqu’il partira sur les traces du prince Albert 1er sur l’île de Spitzberg.

Avec son guide, Xavier Chevrin a mené une pré-expédition début février en Norvège. Photo DR.

Une île cartographiée en 1900 par le prince Albert 1er

Une île de Norvège située dans l’archipel de Svalbard, véritable joyau de l’Arctique à 500 km à l’Est du Groenland, à mi-chemin entre le pôle Nord et le Cap Nord en Norvège.

 

Une terre d’icebergs, de glaciers, de faune sauvage et de Soleil de Minuit qui, au début des années 1900, a été explorée par le prince Albert 1er à bord de son navire construit pour la recherche, le Princesse-Alice.

"Gildo, qui est très proche du souverain, voulait marquer le coup du centenaire de la disparition du prince Albert 1er, confie Xavier Chevrin. Nous avons pensé à cette île qu’il a été le premier à cartographier."

Surnommé le prince navigateur, le trisaïeul du prince Albert II rédigera une cartographie très précise. Certaines de ces cartes étant encore utilisées aujourd’hui à défaut d’en avoir édité des plus récentes.

De par ses découvertes au Spitzberg, il donnera d’ailleurs le nom de la principauté à un des glaciers: le Glacier Monaco, situé sur la côte Nord-Ouest, où les glaciers forgent de magnifiques paysages.

Là même où Roald Amundsen, conquérant du pôle Sud, s’est entraîné avant de partir en Antarctique il y a de cela 111 ans, sur le glacier de Hardangervidda. Photo DR.

220 km et 3 000 m de dénivelé dans des conditions extrêmes

"L’idée de cette expédition, c’est un trek en ski de randonnée pour relier les reliefs de cette île qui ont été nommés en hommage au prince Albert-1er: le Sommet Grimaldi, la Montagne Princesse-Alice, le Mont Albert-1er, le Glacier Monaco. Ce sont des points qui sont un peu éparpillés partout sur la Terre Albert-1er, dans le Spitzberg, le circuit est du coup un peu alambiqué et très rallongé: 220 km et un dénivelé positif cumulé autour de 3.000 mètres."

Xavier Chevrin sera accompagné d’un guide local - "il est très enthousiaste, cette expédition est une première" - et le trek durera un peu moins d’un mois au cours duquel ils seront en totale autonomie: "C’est pourquoi nous tirerons chacun notre pulka, qui est la luge sur laquelle nous mettons toutes nos affaires. Nous dormirons sous tente, et nous monterons notre campement tous les soirs. 

 

Cette partie est climatiquement classée désert arctique, poursuit Xavier Chevrin, le paysage que nous allons traverser est donc en grande partie formé de glaciers et recouvert par la calotte glaciaire, entre des chaînes de montagnes très jeunes et donc très abruptes - Spitsbergen veut d’ailleurs dire ‘‘montagnes pointues’’ -, le tout sans aucune végétation.

Au niveau faune, exceptés quelques oiseaux comme des skuas et des pétrels, nous ne pensons pas voir d’animaux lors de notre progression intérieure. C’est une autre affaire quand on se rapprochera à plusieurs reprises de la côte: l’ours blanc est bien entendu l’animal que nous redouterons le plus de rencontrer. Sur le bord de mer et la banquise, il sera facile de voir des morses et autres phoques.

Quant aux températures, à cette époque de l’année qui est l’été boréal, elles oscilleront entre -5 et -20 degrés, peut-être moins si on n’a pas de chance!"

Un film pour rappeler les travaux du prince Albert 1er

De cette nouvelle mission, l’aventurier de Venturi en fera un film pour rappeler les travaux du Prince Albert1er en incluant des images d’archives et en faisant référence à la trace qu’il a laissée sur place.

"Nous pensons symboliquement planter un petit drapeau pour la photo sur les sites que nous comptons rallier, puis on le rembarquera puisqu’il est formellement interdit de laisser quoi que ce soit sur place."

Quant à Gildo Pastor, "il a prévu de nous rejoindre en fin de parcours avec son bateau, tout au nord, dans la baie qui baigne la montagne Princesse Alice, symbole de la fin de notre trek…"

Le parcours hors normes du président aventurier de Venturi North America

Doctorant en Affaires américaines, Xavier Chevrin, le président aventurier de Venturi North America, a un parcours des plus atypiques : cet ancien professeur de civilisation et sociologie françaises à l’Université de Pékin a exercé tour à tour les métiers de chargé de la section pédagogique à la Cité de l’Espace à Toulouse (France), coopérant en mission pour le ministère des Affaires étrangères et chargé des relations publiques avec le ministère des Armées à Lima au Pérou.

C’est aussi un véritable aventurier des temps modernes qui a entrepris de nombreux périples. Il a notamment arpenté à cheval une piste historique du sud-ouest américain dans les conditions du XIXe siècle et en 2010, il a effectué la première traversée intercontinentale de Paris à la Chine en scooter électrique.

Shanghai-Paris, 14.900 km, en véhicule électrique Venturi

Ces exploits hors du commun arrivent jusqu’aux oreilles de Gildo Pastor, qui lui propose alors de mener à bien les missions de test d’endurance des véhicules de sa marque Venturi. C’est ainsi que Xavier Chevrin réalise les plus longues distances jamais parcourues en véhicule électrique en reliant Shanghai à Paris (Mission Shanghai to Paris: 14.900 km) et en traversant l’Afrique de l’Est (Mission Africa: 5.800 km) dans des conditions uniques, sans assistance: "Un truc de dingue, se remémore-t-il. Je rechargeais là où je pouvais et ce n’était pas toujours évident!"

Par la suite, Gildo Pastor lui confie la direction de Venturi North America, la branche américaine de l’entreprise basée à Colombus dans l’Ohio. C’est là-bas que sont partiellement développés les véhicules de record de vitesse de la marque, avec la précieuse collaboration de l’Ohio State University et de ses étudiants.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.