“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un don de 105 000 euros pour le service de Cardiologie du CHPG

Mis à jour le 26/05/2017 à 05:12 Publié le 26/05/2017 à 05:12
Patrick Bini, directeur du CHPG, le docteur Claude Cocchi, cardiologue, le donateur Michel de Kolytcheff et le professeur Saoudi sont rentrés en contact à l'automne dernier.

Patrick Bini, directeur du CHPG, le docteur Claude Cocchi, cardiologue, le donateur Michel de Kolytcheff et le professeur Saoudi sont rentrés en contact à l'automne dernier. J.D

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un don de 105 000 euros pour le service de Cardiologie du CHPG

Grâce au don de Monsieur Michel de Kolytcheff, nous allons pouvoir traiter les arythmies par le froid, à -70 degrés.

Grâce au don de Monsieur Michel de Kolytcheff, nous allons pouvoir traiter les arythmies par le froid, à -70 degrés. » Mercredi, le professeur Nadir Saoudi se réjouissait des perspectives thérapeutiques que permet l'achat imminent d'un ensemble de cryothérapie nouvelle génération. Aux côtés du chef de service de Cardiologie du centre hospitalier Princesse Grace (CHPG), le donateur, Français résident monégasque, 96 ans, se réjouit de pouvoir vivre paisiblement grâce à un troisième pacemaker. « J'étais acteur jusqu'à la fin de la guerre. Mais le métier ne permet pas de gagner sa vie. Alors j'ai ouvert une agence immobilière, rue Caroline. Et ce qui, aujourd'hui, me permet de faire ce don de 105 000 euros. »

Maladie très fréquente chez les plus de 80 ans

Le docteur Claude Cocchi, qui vient tout juste de cesser son activité de cardiologue à Beausoleil, a mis Michel de Kolytcheff, le directeur du CHPG Patrick Bini et le professeur Nadir Saoudi en contact à l'automne dernier.

Et le mois prochain, la commande sera passée. La livraison devrait suivre courant juillet. Si la radiofréquence reste souvent utilisée pour traiter les fibrillations, dans certains cas précis, les médecins cardiologues ont recours à la cryothérapie pour les patients qui souffrent de fibrillation auriculaire.

C'est une pathologie très fréquente qui atteint 8 à 10 % des personnes de plus de 80 ans. « Nous allons utiliser la cryothérapie pour les crises paroxysmiques, explique le professeur Saoudi. Il s'agit d'une maladie qui donne beaucoup de palpitations ; ce qui peut être très dangereux car il y a alors des risques d'accidents vasculaires cérébraux. »

La cryothérapie est bien connue des médecins et cette technique existe dans les Alpes-Maritimes. « Je l'ai pratiquée il y a plusieurs années déjà », explique le professeur Nadir Saoudi. Maintenant, c'est réellement intéressant car le taux de succès est le même qu'en utilisant la radiofréquence et on évite l'anesthésie générale. Dans 60 % des cas, une seule intervention est nécessaire. »

En ajoutant ce nouvel appareil dans le service de Cardiologie, les délais d'attente de trois à quatre mois aujourd'hui vont pouvoir être raccourcis.

Les équipes du Pr Saoudi, spécialisées en rythmologie, vont ainsi élargir l'arsenal thérapeutique au bénéfice des patients.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.