“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un disciple de Paolo Sari auditionné pour Top Chef

Mis à jour le 08/06/2016 à 05:16 Publié le 08/06/2016 à 05:16
Brochette d'« exalteurs » de palais au Monte-Carlo Beach, de gauche à droite : Gérard Mosiniak, chef rock'n'roll et oncle de Jordan ; Philippe Etchebest, chef et jury de Top Chef ; Jordan Callen, tout jeune commis qui se rêve chef ; et Paolo Sari, le « géant vert » de la cuisine monégasque.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un disciple de Paolo Sari auditionné pour Top Chef

Commis au Monte-Carlo Beach, Jordan Callen a cuisiné face caméra pour le chef aux 2-étoiles et jury de l'émission culinaire phare de M6, Philippe Etchebest. L'enfant du pays attend le verdict

On a contacté un ami pâtissier au château Eza pour faire l'émission et je me suis dit : "Pourquoi pas me lancer ?". J'ai appelé M6 tout simplement et j'ai appris que j'étais présélectionné, puis sélectionné… » A 20 ans, Jordan Callen n'est pas du genre à tourner en rond derrière ses fourneaux, plutôt à provoquer son destin. Quitte à passer sur le grill de Top Chef, émission culinaire phare du tube cathodique, pour affronter les critiques épicées - mais justes - de Philippe Etchebest. La semaine dernière, l'espoir de la brigade de l'étoilé bio du Monte-Carlo Beach, Paolo Sari, a ainsi cuisiné devant les caméras avant de voir son plat décortiqué par l'impassible Etchebest. Dans quelques jours, Jordan recevra, ou non, une invitation à participer à la prochaine saison du programme. Itinéraire d'un passionné pas près de lâcher son bout de gras.

Passion précoce

Un gamin dont la passion de la bonne bouffe s'est révélée auprès de son oncle, et atypique chef, Gérard Mosiniak. « À l'âge de neuf ans, il est venu dans ma cuisine et on a fait une soupe de poisson tous les deux. Il était déjà très consciencieux dans ce qu'il faisait et il paraît que ça a déclenché son amour de la cuisine ! (rires) J'ai eu un peu le même parcours puisqu'au même âge c'est ma grand-mère qui m'avait transmis cette passion. » Jordan n'éloignera plus son nez des casseroles…

« Dès 10 ans, j'ai pris des cours de cuisine. Au début, on m'a mis avec les enfants mais c'était un peu trop ennuyant du coup j'ai été avec les adultes. » Et la mayonnaise prend vite, très vite.

Né à Monaco, l'enfant du pays use ses culottes courtes à l'école primaire de Fontvieille, puis au collège Charles-III où sa classe « découverte professionnelle » lui met le pied à l'étrier sous forme de stages. Direction le lycée technique et hôtelier où il ne convertira pas son BEP en bac pro à deux mois près et pour quelques pépins de santé.

Peu importe, les études ne sont pas un aboutissement pour Jordan qui balade son tablier du salon du chocolat à celui de la truffe et, surtout, fait le pied de grue devant l'établissement de Paolo Sari (lire ci-dessous) pour sa maestria et sa cuisine bio perçue comme « un gage de qualité ».

Adepte d'une cuisine épurée, le gourmand se régale. « Les produits que j'aime le plus travailler, ce sont les légumes et le poisson. La viande, j'aime bien mais j'en travaille un peu moins… »

« Un jour une étoile »

D'éventuelles lacunes comblées par une créativité manifestement tout aussi héréditaire. Ancien cuisinier de Keith Richards et des Rolling Stones du temps de la villa Nellcôte à Villefranche-sur-Mer, l'oncle Gérard oscille entre rock et gastronomie, à Londres ou en Dordogne, quand son ambitieux neveu nourrit ses plats de notes. « J'écoute beaucoup de musique et ça m'aide beaucoup à créer. J'aime bien la cuisine vivante et le show-cooking. Montrer ce que je fais, que le client plonge dans l'assiette. »

Créativité et caractère : « J'aime bien travailler avec les autres mais c'est vrai que de temps en temps je suis un peu sec. J'ai un caractère réservé mais une fois dans le truc, j'aime bien diriger. »

Un profil de bon client pour Top Chef et, à défaut de sélection dans les prochains jours, une toque à suivre…

« J'aimerais prendre de l'expérience avec plusieurs chefs, passer meilleur ouvrier de France même si c'est compliqué et, quand je serai plus âgé, avoir un établissement. Peut-être pour faire du bio mais j'aimerais surtout travailler le poisson et les produits méditerranéens. Et un jour avoir une étoile… »

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.