“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un court-métrage tourné au collège Bellevue

Mis à jour le 25/03/2019 à 10:24 Publié le 25/03/2019 à 10:24
Tournage avec Rebecca Hampton dans le rôle de l’enseignante.

Tournage avec Rebecca Hampton dans le rôle de l’enseignante. S. I.

Un court-métrage tourné au collège Bellevue

Pour la troisième fois, les élèves de la classe de 6e Cinéma (cette année, la classe de 6e 3) du collège Bellevue ont participé à l’opération « Les Courts d’école », qui consiste à écrire et à réaliser un court-métrage sous la direction des professionnels du cinéma avec des comédiens populaires.

Pour la troisième fois, les élèves de la classe de 6e Cinéma (cette année, la classe de 6e 3) du collège Bellevue ont participé à l’opération « Les Courts d’école », qui consiste à écrire et à réaliser un court-métrage sous la direction des professionnels du cinéma avec des comédiens populaires.

Le film, intitulé L’Enquête, qui traite du cyber harcèlement, est produit et réalisé par Patrick Jorge, coordinateur du Festival des héros de la télé (1) ; il met en scène les élèves de Sylvain Roux professeur de lettres classiques et de la classe cinéma, avec dans le rôle de l’enseignante, Rebecca Hampton, une héroïne de la série TV Plus belle la vie. Le tournage s’est déroulé toute une journée en présence du 1er adjoint, Gérard Destefanis, la principale du collège, Thérèse Stisi, et la conseillère départementale, Sabrina Ferrand. Le film, de 6 à 8 mn, sera présenté aux élèves à Beausoleil avant fin juin et en ouverture du prochain Festival des héros de la télé en octobre.

Les finalités du projet

Le projet d’écriture et de réalisation de ce court-métrage entend contribuer aux différents parcours éducatifs et pédagogiques de l’élève, en particulier le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC), lié à l’Histoire des arts : l’initiation au langage cinématographique, l’écriture d’un scénario et la réalisation d’un film. Le parcours citoyen : l’immersion dans un tournage permettra aux apprentis comédiens de se familiariser avec les contraintes de la réalisation effective d’un film ; le parcours avenir : le projet a également pour objectif de faire découvrir aux élèves les métiers du cinéma, dont la diversité est souvent ignorée d’eux.

« Le projet a abouti grâce à la participation financière de la Ville et du Département. C’est une belle aventure partagée et vécue par les élèves, la réalisation de ce film représente une transmission des valeurs de l’école, de la République, c’est une démarche citoyenne », explique la principale.

Sur le cyber harcèlement

Le harcèlement ne se passe plus uniquement dans l’enceinte de l’établissement, il poursuit l’élève à l’extérieur également. Le tournage implique des élèves de 6e qui ont choisi le thème et pourront véhiculer le message. Le film est un moyen de prévention des comportements à risques, il permet de dire tout haut que le harcèlement n’est pas normal, et qu’il faut le dénoncer et ils ont travaillé sur des actions à mettre en place à court ou à long terme.

En amont du tournage, plusieurs séances (de 2 h) d’atelier d’écriture du scénario ont lieu au cours de cinéma et/ou en coanimation avec le producteur Patrick Jorge. La réalisation complète du film se fait donc progressivement sur la durée de l’ensemble de l’année scolaire.

L’Enquête est le troisième film réalisé au collège Bellevue par Patrick Jorge. En effet, deux films avaient déjà été réalisés au collège, Dessine-moi la France qui traitait de la notion de nationalité et HS qui traitait déjà du harcèlement scolaire d’un élève en surpoids...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct