“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un concours de projets naturellement vert

Mis à jour le 18/05/2019 à 10:11 Publié le 18/05/2019 à 10:11
Emile dit Bigas, la (peut-être) future marque de prêt-à-porter de luxe végane.

Emile dit Bigas, la (peut-être) future marque de prêt-à-porter de luxe végane. Cyril Dodergny

Un concours de projets naturellement vert

C’est mercredi que se déroulait la finale du concours de création de marque de luxe, baptisé Mark Challenge, et organisé par l’International Université of Monaco (IUM).

C’est mercredi que se déroulait la finale du concours de création de marque de luxe, baptisé Mark Challenge, et organisé par l’International Université of Monaco (IUM). « C’est un événement qui vient couronner 9 mois de travail pour nous. Les finalistes ont été sélectionnés parmi 104 dossiers du monde entier », confiait Annalisa Tarquini, directrice du programme “Luxury Management” à l’IUM.

La poignée d’équipes de finalistes était essentiellement composée d’étudiants de l’IUM, mais aussi de la Domus Academy de Milan, de l’Université de Lausanne, de la San Francisco State University, de l’IPF School de Paris, et de la London University.

Cette sixième édition avait une connotation particulière, d’après Jean-Philippe Muller, le directeur général de l’IUM : « C’est la première année que nous avons autant de projets orientés vers le développement durable. On voit bien que cette notion est ancrée en eux. »

Une orientation qui est sans doute la conséquence des programmes éducatifs menés à travers le monde depuis plus de vingt ans.

Parmi ces projets, celui de Gaëtan Emile Dit Bigas, étudiant à l’IUM : « Nous voulons créer une marque de prêt-à-porter de luxe totalement vegane. On veut se focaliser sur les matières récentes comme le cuir d’ananas et de raisin, issu du marc, ou le lin certifié European flax. Nous cherchons des fournisseurs qui assurent une traçabilité, pour réaliser notre collection basée sur les 7 péchés capitaux. » L’équipe du jeune homme a remporté la mention spéciale du jury dans la catégorie mode.

Tous les vainqueurs repartent avec un prix allant de 500 à 1 000 euros, des cryptomonnaies MDX, ainsi que des packs de consulting marketing et financier.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct