“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un Chaplin de légende aux Mardis du cinéma

Mis à jour le 24/02/2020 à 11:05 Publié le 24/02/2020 à 11:05
Le long-métrage La ruée vers l’or, sera projeté mardi soir au théâtre des Variétés.
	(DR Roy Export Company. Coll. IAM)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un Chaplin de légende aux Mardis du cinéma

L’occasion des vacances scolaires est bonne pour prolonger la journée avec une séance de cinéma dans le cadre des Mardis du Cinéma, demain mardi 25 février.

L’occasion des vacances scolaires est bonne pour prolonger la journée avec une séance de cinéma dans le cadre des Mardis du Cinéma, demain mardi 25 février. L’Institut audiovisuel de Monaco y programme un film mythique muet et en noir et blanc de Charlie Chaplin, La Ruée vers l’or, sorti en 1925. L’histoire ? Le personnage de Charlot est venu se joindre à la foule des prospecteurs qui espèrent trouver la fortune en Alaska. Le hasard réunit dans la cabane de Black Larsen, recherché par la police, trois hommes plus ou moins endurcis : le propriétaire lui-même, Charlot, au terme d’une course épuisante au milieu d’une tempête, et Big Jim, un prospecteur qui vient de trouver un magnifique filon.

Le long-métrage, entré au panthéon du cinéma mondial, est un des plus grands triomphes de Chaplin.

En première partie, les équipes de l’Institut proposent comme à leur habitude, un instantané « Monaco en films », produit avec leurs prolifiques archives ainsi que le court-métrage L’émigrant, qui date de 1917 et réalisé lui aussi par Charlie Chaplin.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.