“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un camp scout au beau milieu de la Principauté

Mis à jour le 18/04/2016 à 05:09 Publié le 18/04/2016 à 05:09
La princesse Caroline, ici avec les scouts monégasques dont elle est la présidente d'honneur, soutient le projet d'Euro Mini Jam pour l'été 2016.

La princesse Caroline, ici avec les scouts monégasques dont elle est la présidente d'honneur, soutient le projet d'Euro Mini Jam pour l'été 2016. DR Scouts et Guides de Monaco

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Un camp scout au beau milieu de la Principauté

En juillet, l'Euro Mini Jam va rassembler près de 200 jeunes venus des petits Etats européens. Ils vont planter les tentes dans le parc Princesse-Antoinette. Un événement inédit

Imaginez : une vingtaine de tentes installées au beau milieu du parc Princesse-Antoinette.

Vision anachronique d'un camp scout en pleine ville. Et pourtant, c'est bien ce que l'on pourra contempler en juillet, du 24 au 29.

La Principauté va accueillir un grand rassemblement : l'Euro Mini Jam.

L'événement est organisé par les Scouts et Guides de Monaco. C'est le président de l'association Jean Kerauden qui en a eu l'idée voilà deux ans et demi. « Nous avons participé à beaucoup d'autres Jamboree (des rassemblements de scouts, à l'échelle nationale ou internationale, Ndlr). Le dernier a eu lieu cet été à Tokyo. Il existe depuis peu l'Euro Mini Jam. Cela concerne des scouts issus de pays de moins d'un million d'habitants. Le premier avait eu lieu en Islande en 2010, le deuxième au Lichtenstein en 2013.»

Jette-toi à l'eau !

Pour l'heure, six Etats ont déjà confirmé leur présence, les deux précédents hôtes ainsi que Chypre, Gibraltar, San Marin et les Iles Féroé.

On attend entre 150 et 200 participants.

Cet Euro Mini Jam se voudra urbain, marin et alpin car il se déroulera entre le parc Princesse-Antoinette (où les tentes seront effectivement plantées), la mer et la montagne.

« Nous avons choisi comme thème l'eau avec comme slogan "Jette-toi à l'eau !", précise Marie-Hélène Gamba, présidente de l'Euro Mini Jam 2016.

Autour de cela, nous avons prévu des jeux et des activités. Les scouts et guides (âgés de 12 à 15 ans, Ndlr) seront mélangés et répartis en patrouilles internationales. Pendant le séjour, ils devront faire un décathlon : une série de dix épreuves en lien avec l'eau : rafting, randonnée palmée, paddle, etc. Nous avons reçu le soutien du musée océanographique, du Yacht-club de Monaco mais aussi de l'apnéiste Pierre Frolla.»

Les Scouts et Guides monégasques ont aussi et surtout pu compter sur le soutien de la mairie de Monaco qui « a eu l'idée d'installer le camp au parc Princesse-Antoinette, souligne Paul Rouanet qui s'occupe de la branche des pionniers et caravelles. Nous avons même vérifié sur place que les 23 tentes pourraient y être installées.»

L'avantage c'est que les jeunes pourront utiliser les sanitaires sur place et les cuisines de l'école du Parc tout à côté. Ils seront encadrés par les chefs monégasques mais aussi par ceux des Etats participants.

Chaque matin aura lieu la levée des couleurs. Les drapeaux des pays flotteront ainsi en haut des mâts qu'auront construits les pionniers de Monaco.

Il est fort à parier que la présidente d'honneur de l'organisation assistera à l'un d'eux si son emploi du temps le permet car elle soutient ce projet depuis le début.

C'est d'ailleurs l'ensemble de la communauté qui est derrière l'événement puisque les services gouvernementaux aident aussi les scouts à réussir leur Euro Mini Jam.

Reste encore quelques sponsors à trouver pour pouvoir boucler le financement. Avis aux entreprises !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.