“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Un autre restaurant de Monaco sous le coup d'une fermeture administrative

Mis à jour le 09/02/2021 à 12:09 Publié le 09/02/2021 à 11:50
Arrow Burger rouvrira ses portes aux clients le 12 février.

Arrow Burger rouvrira ses portes aux clients le 12 février. Photo Jean-François Ottonello

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Un autre restaurant de Monaco sous le coup d'une fermeture administrative

Verbalisé à plusieurs reprises, un restaurant de La Principauté s'est vu notifier une fermeture administrative de plusieurs jours. L'enseigne a manqué à ses obligations autour des mesures sanitaires édictées par le gouvernement princier.

Pour avoir failli dans le respect des prescriptions sanitaires édictées par les autorités monégasques, un nouveau restaurant a été contraint de baisser (provisoirement) le rideau en Principauté.

La décision gouvernementale, actée par un arrêté ministériel en date du 4 février, est sans appel: jusqu’au 11 février inclus, Arrow Burger est sous le coup d’une fermeture administrative.

Ces dernières semaines, le commerce de bouche, niché rue des Carmes sur le Rocher, à deux pas de la cathédrale et du palais de justice, avait été verbalisé à plusieurs reprises par les fonctionnaires de la Sûreté publique. Sans doute trop de fois aux yeux des autorités.

"Atteinte avérée à la salubrité, à la tranquillité…"

Le 29 décembre à 21h30, d’abord, pour avoir diffusé de la musique alors que cela est interdit. Le 22 janvier à 22h45 puis le 31 janvier à 21h50 pour avoir livré des repas en dehors des heures autorisées.

Puis le 29 janvier à 9h24 pour des faits de dépôt ou rejet d’objet ou de détritus dans un espace public. "De tels manquements constituent une méconnaissance grave et caractérisée des dispositions réglementaires édictées dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19, ne pouvant pas être admissibles en l’état de la situation sanitaire actuelle se traduisant par une circulation active dudit virus, peut-on lire au Journal de Monaco, le bulletin officiel de la Principauté. De tels agissements constituent, de par leur nature et leur répétitivité, une atteinte avérée à la salubrité, à la tranquillité et la sécurité publique."

Depuis fin novembre, c’est le huitième restaurant à être sanctionné d’une fermeture administrative de plusieurs jours. Avec un virus toujours plus actif en Principauté et "une situation qui s’est singulièrement aggravée" - pour reprendre les mots du ministre d’État, Pierre Dartout - les contrôles de l’État dans les commerces devraient s’accentuer.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.