“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un agent du Siccfin formateur en Malaisie

Mis à jour le 08/11/2017 à 05:20 Publié le 08/11/2017 à 05:20
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un agent du Siccfin formateur en Malaisie

Du 23 au 27 octobre 2017, le Groupe Egmont (1) a organisé une formation sur l'analyse stratégique à Kuala Lumpur en Malaisie.

Du 23 au 27 octobre 2017, le Groupe Egmont (1) a organisé une formation sur l'analyse stratégique à Kuala Lumpur en Malaisie.

Cette formation, sollicitée par le groupe régional Asie-Pacifique (APG) du Groupe d'action financière (Gafi) et financée grâce à une contribution volontaire de la Cellule de renseignements financiers (CRF) de Taiwan, a réuni 27 participants principalement issus des CRF asiatiques, dont la Malaisie, Hong Kong, l'Inde, l'Indonésie, Macao, la Mongolie, Taïwan, la Thaïlande, Singapour, le Bangladesh, le Brunei, le Cambodge, les Fiji, le Vanuatu. Un représentant de l'Île de Man était également présent.

La formation portait sur l'analyse stratégique, une des missions des CRF dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Elle a été dispensée par un membre du FinCen (la CRF des États-Unis) et par Romain Bugnicourt du Siccfin (Service d'information et de contrôle sur les circuits financiers, Monaco).

L'analyse stratégique que les pays doivent mettre en place est définie au niveau mondial par les standards du Gafi. Elle consiste à exploiter les données et informations communiquées par les professionnels concernés et celles qui sont disponibles sur des bases de données publiques ou privées, afin de déterminer les menaces et vulnérabilités liées au blanchiment de capitaux et financement du terrorisme. Son but est notamment de contribuer à établir des politiques et objectifs remédiant à ces défaillances.

C'est la seconde fois que le Groupe Egmont fait appel aux compétences du Siccfin pour diriger une formation. Romain Bugnicourt était déjà intervenu au Maroc.

(1) Groupe Egmont : Le Groupe Egmont est un forum international, créé en 1995 à l'initiative de la CTIF (Belgique) et de FinCen (États-Unis), qui réunit, au niveau mondial, les services chargés de recevoir et de traiter les déclarations de soupçon de blanchiment et de financement du terrorisme. À ce jour, le Groupe Egmont compte 156 membres.

La formation portait sur l'analyse stratégique, une des missions des Cellules de renseignements financiers dans le cadre de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. (DR)


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.