Rubriques




Se connecter à

Trop de deux roues sur les trottoirs à Beausoleil

C'est un phénomène en constante progression… et un coup de colère de la Ville et des piétons. Pour éviter la circulation, les deux-roues empruntent de plus en plus systématiquement les trottoirs et ont tendance à multiplier les infractions comme celle de prendre les sens interdits pour aller plus vite.

SONY ITH Publié le 23/06/2016 à 05:02, mis à jour le 23/06/2016 à 05:02
Les infractions se multiplient et deviennent récurrentes. S.I.

Devant la récurrence de ces infractions, la police municipale tient à rappeler quelques règles élémentaires : « Le code de la route est clair : les conducteurs doivent faire circuler leurs véhicules sur la chaussée. Cette règle s'applique à tous les véhicules y compris aux vélos, cyclomoteurs, scooters et autres deux-roues. Celui qui circule sur un trottoir encourt une amende de 90 euros », explique le chef de la police municipale. Premières cibles de ces comportements dangereux, les piétons bien sûr.

Libérer les trottoirs

Autre infraction fréquente des conducteurs de deux-roues, le stationnement sur les trottoirs occasionnant là aussi une gêne pour les piétons, poussettes… et une dégradation du cadre de vie… alors que le nombre d'emplacements prévus à cet effet a été multiplié sur toute la ville - 800 emplacements supplémentaires ont été créés.

 

Là aussi, la Ville rappelle que le stationnement gênant d'une motocyclette ou d'un cyclomoteur sur un trottoir est sanctionné d'une amende de 35 euros (art. R. 417-10 du code de la route) et peut entraîner la mise en fourrière du véhicule.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.