“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Trois questions des enfants de Monaco au chef papou

Mis à jour le 16/05/2018 à 17:00 Publié le 16/05/2018 à 16:47
Mundiya Kepanga a rencontré les enfants des écoles de Monaco et a répondu à leur question.

Mundiya Kepanga a rencontré les enfants des écoles de Monaco et a répondu à leur question. Photo L.M.

Trois questions des enfants de Monaco au chef papou

A l’issue de la projection du film aux scolaires du film "Frère des arbres", les enfants des écoles de Monaco ont eu la possibilité d’interroger le chef papou. Florilège.

Quel âge avez vous?

Je suis né dans la forêt sur un tapis de feuille. Pour me réchauffer, on a fait un feu. Dans un hôpital, on note dans un cahier la date et l’heure de naissance. Mais pas dans la forêt. On ne compte pas le temps. Peu importe l’heure. C’est vous les blancs qui avez inventé les jours, les mois, les années.

Mes ancêtres n’étaient pas intéressés par cela. Par exemple, nous ne fêtons pas les anniversaires de la même façon. On ne fête l’anniversaire d’un enfant qu’une seule fois : quand il a deux dents en bas et deux dents en haut.

Quand je suis venu en Europe, il m’a fallu un passeport. Mais je n’avais pas de date de naissance à donner. Alors j’ai fait quelque chose que personne dans cette salle ne peut faire : j’ai inventé une date de naissance. Aujourd’hui, j’ai peut-être 54 ou 55 ans.

Qu’est-ce que vous avez dans le nez?

Pour nous, c’est comme vos boucles d’oreille, c’est un bijou. C'est pour être beau. D’habitude, je mets une plume ou une tige d’orchidée. Mais là, c’est une épine de porc-épique que j’ai ramassée dans un parc animalier à Nice.

J’ai remarqué qu’en occident, vous mettez des bijoux à toutes sortes d’endroits surprenants : l’arcade, le nez, le menton, la langue... c’est bizarre. La langue pour nous c’est sacré. Qui vous apprend à faire ça? Vos parents ou vos professeurs ? Je ne comprends pas, mais je tiens à vous dire que je respecte vos traditions.

Que peut-on faire pour vous aider à protéger la forêt?

Je te remercie pour ta question car c’est une bonne question. Si tu protèges ma forêt, ce n’est pas pour toi, mais pour toute l’humanité.

Mais avant de protéger ma forêt, il faut d’abord prendre soin de la nature autour de vous. Prendre soin de la mer, des océans en ne jetant pas de plastiques et de papiers, et s’occuper de la terre ici. Plantez des arbres dès que vous en avez l’occasion.


La suite du direct