“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Trois nouveaux courts de tennis inaugurés au TCRCM

Mis à jour le 26/12/2018 à 12:22 Publié le 16/12/2018 à 12:22
Des courts qui résistent aux intempéries jouables toute l'année.

Des courts qui résistent aux intempéries jouables toute l'année. L.Boxitt

Trois nouveaux courts de tennis inaugurés au TCRCM

Sous-titre deux lignes

Dorénavant le Tennis Club de Roquebrune-Cap-Martin (TCRCM) dispose de cinq terrains en terre battue plus un court en résine synthétique (dur). Une mue pour le club local qui vient donc d'inaugurer trois nouveaux courts en terre battue nouvelle génération. « Le coût des travaux s'élève à 130 000 euros, dont un financement de 20 000 euros de la part du Conseil départemental », soulignait Patrick Césari, le maire, qui fut président du club entre 1990 et 1994. Une satisfaction pour l'ensemble des licenciés du club dont, bien sûr, Jean-Louis Dedieu, le président du TCRCM, qui s'est dit ravi de pouvoir bénéficier de ces nouveaux équipements.

Des courts adaptés aux intempéries

Si les travaux avaient débuté au cours du dernier trimestre 2017, les courts ont été praticables dès le début de l'année 2 018. « Ici, c'est un endroit humide et lorsque l'hiver arrive, les courts devenaient souvent impraticables », rappelait fort justement le premier magistrat. Et de poursuivre : « Cette nouvelle surface est légèrement moins rapide que les autres courts, il y a un rebond différent. Cela favorise les attaquants », estime le maire, joueur de tennis à ses (rares) heures perdues. Tous les adhérents du club, après la découpe du ruban d'inauguration, ont été conviés ensuite à un buffet d'honneur au club house. Tandis que certains décidaient de prendre les raquettes et de fouler une terre battue « al dente ».


La suite du direct