“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Trois jours d'enchères hivernales pour Artcurial

Mis à jour le 18/01/2016 à 05:04 Publié le 18/01/2016 à 05:04
Star de la vente Hermès Vintage, un sac-bjiou, modèle Birkin en crocodile blanc, pavé d'or et de diamants. Estimation : entre 150 000 et 200 000 euros.

Star de la vente Hermès Vintage, un sac-bjiou, modèle Birkin en crocodile blanc, pavé d'or et de diamants. Estimation : entre 150 000 et 200 000 euros. Michael Alesi

Trois jours d'enchères hivernales pour Artcurial

La maison Artcurial propose une session dès aujourd'hui autour de ses thèmes de prédilection (joaillerie, horlogerie, Hermès vintage) et rendra aussi un hommage au Festival du cirque

Habitué au décor Belle Époque de l'hôtel Hermitage en été, Artcurial a choisi la grande salle de bal du Yacht-club comme cocon hivernal. Lieu unique pour nouveau rendez-vous instauré par la maison d'enchères en Principauté, « alternative à nos ventes estivales, qui offre la possibilité d'un grand rendez-vous tous les six mois avec notre clientèle à Monaco » explique le patron, François Tajan. Un homme heureux de démarrer aujourd'hui trois jours d'enchères, entre horlogerie, spiritueux, bijoux et maroquinerie. Et une vente exceptionnelle d'objets du cirque ayant appartenu à la famille Fratellini, mercredi.

François Tajan a eu l'idée de cette session hivernale, l'an dernier, à l'époque où l'exceptionnelle vente aux enchères de l'Hôtel de Paris a battu des records. Mais cette saison, retour aux classiques. Dans les vitrines, on remarque d'entrée les sacs de la maison Hermès, toujours très recherchés. Le phare cette saison ? Un modèle Birkin en crocodile, pavé d'or blanc et de diamants. Ce bijou, estimé entre 150 000 et 200 000 euros, provient du dressing d'une collectionneuse allemande qui met en vente une trentaine de ses sacs.

Des diamants de toutes les couleurs

« Au total, nous proposons 88 lots, dont certains rares, dans un panorama de couleurs et de déclinaisons exceptionnel », détaille Pénélope Blanckaert, qui dirige le département mode et Hermès Vintage. « À Paris, les ventes Hermès se concentrent sur des objets plus historiques. À Monaco, nous proposons davantage de sacs de prestige, en excellent état, prisés par des amatrices pour en prendre possession directement. »

Dans les vitrines, les modèles Kelly, en petite taille, devraient séduire une clientèle asiatique, présente sur la vente via ordres d'achats ou enchères en ligne. « Nous réalisons beaucoup de transactions par téléphone ou par internet, souligne Julie Valade, directrice du département bijoux. Mais cela n'empêche pas qu'il est important pour nous d'être présent, physiquement à Monaco, pour présenter nos collections et permettre à nos clients de voir les produits. »

Dans les vitrines des bijoux, justement, les pierres rivalisent d'éclat. Notamment un diamant jaune de 14,29 carats, monté en bague, estimé entre 160 000 et 180 000 euros. Ou encore un saphir de Birmanie (17 carats), très rare, qui obtient la palme de l'estimation du catalogue : 250 000 euros. « Nous avons un échantillonnage très large, qui permet à n'importe quel client de trouver un objet, à tous les prix et pour tous les goûts », assure Julie Valade. Le premier lot n'est estimé « que » 400 euros…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct