“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Travaux avenue Pasteur

Mis à jour le 16/01/2017 à 05:12 Publié le 16/01/2017 à 05:12
Schéma de dévoiement provisoire des piétons.	(DR)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Travaux avenue Pasteur

Modification de l'accès au cimetière et du cheminement piéton entre le boulevard Charles-III et la partie haute de l'avenue Pasteur

Les travaux de création du parc de stationnement pour le nouveau CHPG se poursuivent depuis le mois de juillet 2015, entraînant une modification de l'accès au cimetière et du cheminement piéton.

En lisière de la partie haute du cimetière, la mise en œuvre des fondations d'un ouvrage d'art supportant à terme l'avenue Pasteur haut débutera demain, mardi 17 janvier 2017.

Pendant les quatre premiers mois, ces travaux imposeront la fermeture du trottoir longeant le cimetière et la mise en place d'un cheminement piéton provisoire entre le boulevard Charles- III et l'avenue Pasteur haute, en direction du CHPG, empruntant l'escalier des Pissarelles (voir plan ci-contre).

Durant toute la durée de cette phase de travaux, l'accès au cimetière par l'avenue Pasteur (entrée du haut) ne sera pas possible. Les accès se feront donc

uniquement au niveau des deux autres entrées : parking du milieu et parking du bas (côté basse corniche).

Une signalétique adaptée est mise en place aux alentours du site par le Gouvernement princier afin de permettre aux piétons un repérage aisé de ce cheminement provisoire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.