“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Travail dominical : tout ce qui pourrait changer

Mis à jour le 15/09/2018 à 05:11 Publié le 15/09/2018 à 05:11
Depuis plusieurs mois, une réflexion est engagée entre le gouvernement, les partenaires sociaux et économiques pour le travail du dimanche. Le texte est presque finalisé.

Travail dominical : tout ce qui pourrait changer

Sujet épineux en Principauté, le travail du dimanche est sur le point d'évoluer sur le plan législatif. Une réunion entre le gouvernement et ses partenaires a permis d'en savoir plus

Le travail du dimanche. Un dossier aussi épineux qu'attendu. D'autant plus dans un pays à obédience catholique, où le repos dominical est sacré. Gravé dans la loi. Toutefois, le contexte économique des régions voisines et les aspirations - parfois diamétralement opposées - des protagonistes sociaux et économiques de la Principauté poussent le gouvernement à revoir la législation.

Tout en s'appuyant sur l'existant.

Un beau micmac sur lequel planche le Département des Affaires sociales et de la Santé qui, ces derniers mois, a reçu tous les acteurs concernés, en tête-à-tête et en groupe. « Je suis pour une évolution sans à-coup, plutôt qu'un choc. Pas de coup de poing mais une solution adaptée. Je veux un projet de loi non agressif », confie Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement-ministre du Travail, de la Santé et des Affaires sociales. Lundi, il a rencontré une nouvelle fois les partenaires sociaux et les opérateurs...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct