“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

80 personnes ont nettoyé les plages mentonnaises ce dimanche avant de s'attaquer...

Menton met en vente cette villa emblématique du bord de mer

La gare de Beaulieu avant sa constitution en commune en 1891.

Beaulieu se souvient...

Au plus fort de la fréquentation touristique, cet été place du Casino, la modification des axes de circulation avait créé quelques remous.

Piétonnisation de la place du Casino : c'est fini !

Christophe Viret aux côtés du maire, André Ipert et de la conseillère régionale, Laurence Boetti-Forestier.

Le directeur du parc du Mercantour en visite à Breil

Transparence fiscale : Monaco blanc comme neige

Mis à jour le 08/12/2017 à 05:04 Publié le 08/12/2017 à 05:04
Aux yeux de l'Europe, Monaco n'est pas un paradis fiscal.

Aux yeux de l'Europe, Monaco n'est pas un paradis fiscal. Michael Alesi

Transparence fiscale : Monaco blanc comme neige

La Principauté ne figure plus sur aucune liste noire ou grise des pays pas ou peu coopératifs sur le plan fiscal. L'Union européenne vient de le confirmer. Et le gouvernement s'en réjouit

Voilà une bonne nouvelle pour l'image de Monaco. Une annonce qui dame le pion à la réputation d'une Principauté taxée par certains de paradis fiscal. Mardi 5 décembre, les ministres européens des Finances ont validé la liste noire des pays non coopératifs sur le plan fiscal et la liste grise de ceux ayant pris des engagements pour changer leurs pratiques ou leur législation en matière de transparence fiscale (lire ci-contre).

Cherchez bien, Monaco n'y figure pas. Le Conseil des ministres de l'UE considère ainsi que la Principauté respecte les trois critères retenus fin 2016 pour désigner les bons...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct