“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Transmettre le devoir de mémoire par le théâtre, au Collège Bellevue

Mis à jour le 31/01/2017 à 05:11 Publié le 31/01/2017 à 05:11
Pierre-Yves Desmonceaux, fabuleux, seul sur scène avec un livre et sa valise.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Transmettre le devoir de mémoire par le théâtre, au Collège Bellevue

À l'initiative du Département 06 en relation avec le Théâtre des Muses de Monaco, le collège Bellevue a reçu récemment une représentation théâtrale à huis clos, pour les élèves de trois classes de 3e et une classe de 4e.

À l'initiative du Département 06 en relation avec le Théâtre des Muses de Monaco, le collège Bellevue a reçu récemment une représentation théâtrale à huis clos, pour les élèves de trois classes de 3e et une classe de 4e. Pierre-Yves Desmonceaux, comédien émérite, est arrivé avec sa valise pour interpréter la pièce intitulée « En ce temps-là, l'amour », dont il a signé la mise en scène.

Il s'agit d'un texte de Gilles Segal, qui témoigne d'un théâtre historique, citoyen et nécessaire, puissant et bouleversant. Une œuvre et une interprétation empreintes de sensibilité et d'humanité.

Cette intervention s'inscrit dans un grand projet de toutes les classes de 3e, autour du thème de la déportation, des camps de concentration… porté par quatre professeurs de français et deux professeurs d'histoire-géo. Avec pour objectif, transmettre le devoir de mémoire et notamment l'histoire de la Shoah.

En effet, les élèves de cinq classes de 3e, soit près de 100 élèves, travaillent autour du « Projet Charlotte Salomon », (une peintre juive qui a vécu à Villefranche-sur-Mer et qui a été déportée), avec une visite prévue le 1er mars pour trente-sept élèves sélectionnés du camp des Milles, et le 9 mars un voyage pour quinze autres, à Auschwitz.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.