“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Toyota lorgne le doublé de janvier

Mis à jour le 23/01/2019 à 05:22 Publié le 23/01/2019 à 05:22
Aujourd’hui patron du Toyota Gazoo Racing WRT, Tommi Mäkinen a imposé trois fois une Mitsubishi Lancer en Principauté. Notamment en 2001, l’année du retentissant doublé Dakar-Monte Carlo pour la firme japonaise.

Aujourd’hui patron du Toyota Gazoo Racing WRT, Tommi Mäkinen a imposé trois fois une Mitsubishi Lancer en Principauté. Notamment en 2001, l’année du retentissant doublé Dakar-Monte Carlo pour la firme japonaise. Patrick Blanchard

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Toyota lorgne le doublé de janvier

Gagner le Dakar, puis le Rallye Monte-Carlo.

Gagner le Dakar, puis le Rallye Monte-Carlo. En même temps, ou presque... A quelques jours d’intervalle. Le saviez-vous ? Depuis la création du plus grand des rallyes-raids, en 1979, un constructeur, un seul, est parvenu à réussir ce sensationnel doublé de janvier. En l’occurrence Mitsubishi qui avait réussi à enchaîner sable et glace en 2001 grâce à Jutta Kleinschmidt (Pajero) et Tommi Mäkinen (Lancer Evo VII). Parvenu enfin à remporter le Dakar cette année au Pérou - merci Nasser Al-Attiyah ! -, Toyota voit donc se profiler droit devant une occasion en or de rejoindre Mitsu. Au volant de leur Yaris - assurément la voiture la plus performante la saison passée - , Ott Tänak, Jari-Matti Latvala et Kris Meeke sauront-ils offrir, l’un ou l’autre, ce somptueux cadeau à leur patron, un certain Tommi Mäkinen ?

Deux fois 2e au Monte-Carlo, en 2017 et 2018, la Toyota Yaris vise plus haut.
Deux fois 2e au Monte-Carlo, en 2017 et 2018, la Toyota Yaris vise plus haut. Jo Lillini

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.