“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Tournoi de boules de la Saint-Michel: une compétition bon enfant à La Turbie

Mis à jour le 04/10/2016 à 05:14 Publié le 04/10/2016 à 05:14
Parmi les 40 pétanqueurs du concours de la St Michel, le maire, Jean-Jacques Raffaele.

Parmi les 40 pétanqueurs du concours de la St Michel, le maire, Jean-Jacques Raffaele. M.-E.C.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tournoi de boules de la Saint-Michel: une compétition bon enfant à La Turbie

Entamé le 18 septembre dernier, le « Festin » de la Saint Michel s'est terminé ce week-end dans la bonne humeur et la convivialité qui président immanquablement aux festivités turbiasques.

Samedi après-midi, la pluie qui menaçait depuis le matin a fait une courte apparition, vers 14 h 30 : juste de quoi enlever la poussière des terrains du club de l'Asct à la Tête de Chien. Pas de quoi faire renoncer ni les derniers concurrents qui s'inscrivaient, ni les premiers qui déjà jetaient leurs boules histoire de ne pas commencer le concours à froid. Parmi eux se trouvait le maire, Jean-Jacques Raffaele.

A la St Michel, on joue à la mêlée : un peu avant 15 h, les pointeurs furent appelés pour tirer au sort leur tireur : 20 équipes furent ainsi constituées et très vite l'assemblée murmura que le pointeur à qui le sort avait désigné le tireur Halid Ben Barka, Turbiasque inscrit à l'Entente Boules (EB) de Beausoleil, avait bien de la chance. L'enchaînement des parties - souvent très disputées, toujours dans la bonne humeur - leur donna raison. Au-terme des demi-finales, le champion et sa coéquipière, Marie, se trouvaient opposés à la doublette formée par Armando Dimasi, (EB Beausoleil), et Joachim Oliviera, de La Turbie. Personne ne lâcha rien au cours de cette finale qui se termina un peu après 20 heures, par la victoire de Ben Barka surnommé « le canonnier » par les derniers joueurs et spectateurs encore présents.

Il était temps de fêter la fin de ce bel après-midi, autour du verre de l'amitié. Une si belle compagnie n'allait pas se quitter si vite : la fête se poursuivit à la pizzeria La Régence jusqu'à 2 h du matin. A cette occasion, on refit les parties avec un seul regret : qu'il n'y ait eu que 40 concurrents pour une si belle fête de la pétanque.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.