“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Top départ ! Nous sommes très fiers de Boris

Mis à jour le 10/11/2018 à 05:14 Publié le 10/11/2018 à 05:14
Les inscriptions ouvriront à 11 heures au chapiteau de Fontvieille.

Les inscriptions ouvriront à 11 heures au chapiteau de Fontvieille. Jean-François Ottonello

Top départ ! Nous sommes très fiers de Boris

La 19e édition de la No Finish Line sera officiellement lancée aujourd'hui, à 14 heures, au chapiteau de Fontvieille.

La 19e édition de la No Finish Line sera officiellement lancée aujourd'hui, à 14 heures, au chapiteau de Fontvieille. Déjà plus de 12 500 personnes sont inscrites. Ouverte 24 h/24, la piste d'environ 1 400 m risque de chauffer jusqu'au 18 novembre prochain.

1 euro pour chaque tour réalisé

Pour rappel, tout le monde est le bienvenu. Licenciés ou non, marcheurs et coureurs, seul(e) ou en équipe, vous êtes tous invités à participer à cet événement qui existe depuis 1999 en Principauté. À chaque tour réalisé, grâce aux inscriptions, aux sponsors et aux donateurs, l'association Children & Future reversera un euro pour soutenir des projets en faveur d'enfants défavorisés ou malades.

Le plein d'animations

Les participants peuvent également s'engager à donner un euro à chaque tour qu'ils effectueront.

La No Finish Line, c'est aussi une fête et des rencontres. Dès 14 heures, le groupe Sonora entrera en scène pour le coup d'envoi. Puis se succéderont tout au long de l'après-midi, Alex Luce, Dj Tristan Gangemi, Phyl Briano et les Mocking Birds et pour finir, le groupe Les Enfants des Îles. Et ce sera ainsi tous les jours de la semaine jusqu'à dimanche prochain, 14 heures.

À vos baskets !

Jour 5. Boris Herrmann est toujours deuxième chez les Imoca. Sa stratégie de faire cavalier seul s'est avérée payante, même si elle était risquée. « Pour sa première transatlantique en solitaire, Boris réalise un très beau début de course. Il est très combatif dans des conditions particulièrement difficiles, il a touché cette nuit (jeudi à vendredi) des vents allant jusqu'à 45 nœuds, occasionnant une petite casse, au niveau de l'amure du J3, qu'il a bien réparée. Les trois premiers jours de course étaient très sélectifs. De nombreux IMOCA ont été contraints à faire demi-tour, c'est une réelle satisfaction que Malizia tienne bon. Tout va bien à bord, nous sommes très fiers de Boris », confiait hier Pierre Casiraghi, vice-président du YCM. et à l'initiative du projet Malizia-Yachtclub de Monaco.

Boris Herrmann s'enferre vers le Nord pour pouvoir ensuite plonger dans le Nord-Ouest vers les Antilles. Un anticyclone va toutefois lui rendre la tâche difficile, d'autant qu'il a annoncé hier matin à son équipe, des soucis d'aérien de girouette.

Affaire à suivre.

E.A.

Hier, l'Allemand est même passé en tête de la course pendant quelques minutes.
Hier, l'Allemand est même passé en tête de la course pendant quelques minutes. DR

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.