Rubriques




Se connecter à

Thierry Jouan promu officier de l'Ordre national du Mérite

L'ambassadeur de France, Hadelin de la tour du Pin, a remis, hier, à la Maison de France, les insignes d'officier de l'Ordre national du Mérite à Thierry Jouan.

Joëlle Deviras Publié le 15/01/2016 à 05:10, mis à jour le 15/01/2016 à 05:10
Jean-François Ottonello

L'ambassadeur de France, Hadelin de la tour du Pin, a remis, hier, à la Maison de France, les insignes d'officier de l'Ordre national du Mérite à Thierry Jouan.

Nommé, dans le même Ordre, au grade de chevalier en 1996, et également distingué Chevalier de la légion d'Honneur en 2000 alors qu'il était au service de l'armée française, le colonel Jouan a ensuite poursuivi sa carrière en Principauté. Aide de camp du prince héréditaire Albert devenu souverain de 1999 à 2006, Thierry Jouan œuvre depuis dix ans pour l'association des consuls honoraires à Monaco (ACHM).

« Une vie mouvementée »

« Vous avez eu une vie mouvementée qui vous a conduit à servir la France dans des conditions parfois dangereuses, a rappelé Hadelin de la tour du Pin. Et vous êtes devenu, depuis plus de quinze ans, un acteur incontournable des relations entre la France et Monaco, en apportant vos compétences à d'éminentes associations de la Principauté. Vous continuez ainsi à faire vivre au quotidien la " communauté de destin " qui unit celle-ci et la France. Cet itinéraire, vous le poursuivez avec bonheur et succès à Monaco, ce havre de paix, dont votre épouse est originaire. »

 

C'est ainsi qu'aux côtés de Jacqueline Jouan, son épouse, ses amis et nombreuses personnalités parmi lesquels Jacques Boisson, secrétaire d'État, Georges Lisimachio, chef de cabinet du prince, Moustapha El-Solh, président de l'ACHM, le docteur Michel-Yves Mourou, lieutenant de l'Ordre du St-Sépulcre, Thierry Jouan a été chaleureusement applaudi. « Je suis très fier et très honoré de cette distinction qui sera sans doute la dernière », a-t-il lancé, sans autre forme de discours.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.