“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Terence James va tenter sa chance ce soir au concours The Voice

Mis à jour le 25/01/2020 à 10:07 Publié le 25/01/2020 à 10:07
A 21h, Terence tentera de convaincre les nouveaux coachs de cette saison : Lara Fabian, Amel Bent, Pascal Obispo et Marc Lavoine.

A 21h, Terence tentera de convaincre les nouveaux coachs de cette saison : Lara Fabian, Amel Bent, Pascal Obispo et Marc Lavoine. ITV

Terence James va tenter sa chance ce soir au concours The Voice

À 28 ans, le jeune résident de la Turbie, d’origine écossaise, se présente au concours des plus belles voix francophones du PAF. Verdict ce soir sur TF1

Dès son arrivée en France, à l’âge de deux ans, Terence James rêve de devenir chanteur. Après son passage sur les bancs de l’École internationale Mougins School, il n’a qu’une seule idée en tête : vivre de sa passion. Aujourd’hui, il a l’opportunité de rentrer dans la cour des grands. Alors, sans prétention, Terence souhaite montrer à la France entière la particularité de son timbre de voix, inspiré de ses artistes favoris. Son répertoire ? Il le connaît bien. Et il compte bien se faire entendre dès son entrée dans l’arène.

« La même voix d’ange que mon grand-père »

Longtemps resté dans l’ombre, Terence veut aujourd’hui toucher la lumière. Cet artiste n’est pas seulement un chanteur, son talent passe aussi par l’écriture : « J’ai écrit ma première chanson à 8 ans, depuis je n’ai jamais arrêté », raconte-t-il. Auteur, compositeur et interprète, Terence possède plusieurs cordes à son arc. Mais ce qui fait la particularité de ce participant, c’est son histoire.

À son arrivée en France, Terence se découvre cette passion pour la musique. Et elle n’est pas anodine. « Mon grand-père était aussi un fan de musique, malheureusement je ne l’ai jamais connu mais mes parents m’ont toujours dit que j’avais la même voix d’ange que lui. »

Une révélation qui ne fait qu’un tour dans sa tête. Quelques années plus tard, son père lui apprend à jouer de la guitare. C’est le début d’un chemin qui va le mener tout droit à sa présentation à The Voice, le concours des plus belles voix de France. Et il compte bien montrer toute sa détermination pour pouvoir vivre de sa vocation : la chanson.

« Entre Ed Sheeran et The Weeknd »

Souvent, les artistes tirent leur inspiration de leurs aînés. Pour Terence, les influences n’ont pas été cantonnées à un style musical. Au contraire, le jeune homme a ouvert son catalogue musical sans se fixer d’a priori. De AC-DC aux Beatles, en passant par la soul ou encore la musique classique, il s’est créé une culture musicale à laquelle il n’a fixé aucune limite : « C’est devenu une force chez moi. Si je devais me définir, je suis entre Ed Sheeran et The Weeknd, décrit-il, je fais plus de la pop avec des influences RnB et rock”.

Ce soir, il est prêt à relever le défi.

« Monaco m’inspire »

Aux portes de Monaco, Terence s’est construit une vie bien remplie. Né à Londres, il a appris à parler l’anglais et le français en Principauté. Pour lui, le Rocher n’est pas un lieu ordinaire. Il lui a permis de s’intégrer. Plus tard, il y a rencontré sa fiancée. Celle qui a pris la décision de l’inscrire à l’émission, et lui a montré la voie.

Ainsi, Monaco devient une véritable source d’inspiration : « Cette région est tellement magnifique, je m’y sens bien. Souvent, je monte à la Tête de Chien pour écrire mes chansons. C’est comme ça que je trouve de l’inspiration ».

Au bout de ces dix années de travail et de remise en question, Terence veut saisir sa chance dans ce milieu très fermé ou chaque note a son importance.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.