Rubriques




Se connecter à

Téo Andant champion de France du 400 m indoor

Champion de France cadet II en salle sur 400 mètres l'année dernière, détenteur du record de France cadet sur 400 mètres indoor en 48''05 depuis novembre dernier, Téo Andant s'est imposé cette année dans la catégorie supérieure, chez les juniors, en remportant un nouveau titre de champion de France indoor.

Ilona CHIABAUT Publié le 20/02/2017 à 05:09, mis à jour le 20/02/2017 à 05:09
Téo Andant (tout à gauche) l'emporte sur le fil après un coude à coude de 60 mètres.	(DR)
Téo Andant (tout à gauche) l'emporte sur le fil après un coude à coude de 60 mètres. (DR)

Champion de France cadet II en salle sur 400 mètres l'année dernière, détenteur du record de France cadet sur 400 mètres indoor en 48''05 depuis novembre dernier, Téo Andant s'est imposé cette année dans la catégorie supérieure, chez les juniors, en remportant un nouveau titre de champion de France indoor.

« Le duel entre Loïc Prévot et Téo Andant a tenu toutes ses promesses. » C'est ainsi que le speaker des championnats de France indoor à Nantes a résumé la victoire spectaculaire du sociétaire de l'AS Monaco sur le favori de ce championnat, le Guyanais Loïc Prévot. Un challenge de taille puisque ce dernier possède un record personnel 46''3.

Samedi, lors des phases de qualifications, Téo a remporté sa série en 49''02 et Loïc a gagné la suivante en 49''07.

 

Première sélection internationale

Lors de la finale, qui avait lieu dimanche, Loïc Prévot a pris un départ rapide, ce qui n'a pas empêché le Monégasque de coller à sa longue foulée. Ensemble, ils se sont très vite détachés des autres concurrents. À l'entrée de la dernière ligne droite, et avec une grande amplitude, l'athlète monégasque est revenu à la hauteur du Guyanais. Après un coude à coude palpitant sur environ 60 mètres, Téo a cassé le premier et s'est jeté sur la ligne, allant même jusqu'à tomber mais parvenant à l'emporter en 47''83 face à son adversaire, qui termine en 47''89.

Place ensuite à l'euphorie des grandes victoires : interviews, photos souvenirs, félicitations et accolades avec les autres athlètes. Sans oublier le passage obligatoire au stand de l'équipe de France puisqu'à l'issue de cette compétition, Téo a décroché son laissez-passer pour représenter la France au cours d'un match international qui se tiendra en mars prochain à Halle, en Allemagne.

« J'ai tout donné »

« Après sa course, il a même signé deux autographes, raconte son entraîneur, Jacques Candusso avec le sourire. Il faut aussi remercier mes collègues entraîneurs, Didier Boinon qui a formé Téo en catégorie minimes I et II, Brice Etes, qui dirige ses séances de musculation depuis septembre, et Frédéric Choquard, avec qui il réalise ses séances de vitesse. Sans oublier les entraîneurs nationaux avec qui il effectue plusieurs stages au cours de la saison. »

« J'ai tout donné dans la dernière ligne droite et cela a payé, se réjouit Téo. Passer sous les 48'', c'était un objectif de taille et je suis fier de pouvoir dire que je l'ai fait. »

 

Pour le jeune sportif, l'esprit d'équipe est également très important ; c'est pourquoi il a souhaité fêter son titre de champion de France entouré de ses parents et de ses amis athlètes autour un pot convivial au stade Louis-II.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.