Rubriques




Se connecter à

Téléalarme : 30 ans de service et 580 seniors bénéficiaires

Le Service d'actions sociales de la mairie de Monaco a organisé, la semaine dernière, le traditionnel goûter de printemps à destination des bénéficiaires du « Maintien à domicile ».

Publié le 16/05/2016 à 05:07, mis à jour le 16/05/2016 à 05:08
Les bénéficiaires du Maintien à domicile ont soufflé les 30 bougies de la Téléarlarme.
Les bénéficiaires du Maintien à domicile ont soufflé les 30 bougies de la Téléarlarme. Mairie de Monaco

Le Service d'actions sociales de la mairie de Monaco a organisé, la semaine dernière, le traditionnel goûter de printemps à destination des bénéficiaires du « Maintien à domicile ». Un rendez-vous un peu particulier puisque la Téléalarme en profitait également pour souffler ses 30 bougies !

Autour de Camille Svara, délégué au Service d'actions sociales (section Maintien à domicile), de nombreux membres du conseil communal ainsi que les équipes du Service d'actions sociales ont accueilli les 217 bénéficiaires et plusieurs représentants des institutions monégasques à l'Espace Léo-Ferré pour fêter l'événement.

 

Des représentants officiels du corps des sapeurs-pompiers de Monaco, ainsi que les deux techniciens et leur responsable de la Société monégasque d'électronique, avaient été spécialement invités pour l'occasion. Le succès de la Téléalarme, créée en 1986 à l'initiative de l'ancien maire Anne-Marie Campora, repose sur l'étroite collaboration entre le Service d'actions sociales de la mairie et ces deux entités.

Les élus ont salué les convives, passant de table en table et distribuant au passage une rose à chaque dame. À l'issue du discours de Camille Svara, un gâteau géant, spécialement confectionné pour l'occasion, a fait une entrée remarquée dans la salle. Les invités ont ensuite pu profiter d'un délicieux goûter en chansons.

Pour rappel, 580 personnes, d'une moyenne d'âge de 85 ans, bénéficient à ce jour de la Téléalarme à Monaco.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.