Rubriques




Se connecter à

Tariq Ramadan s’est finalement produit en catimini dans un restaurant de la Côte d'Azur

"Les gens sont venus de Paris, de Marseille, de Roquebrune, de Cannes, on a même eu un ancien footballeur professionnel…", se réjouit l'organisatrice de la venue, vendredi soir, du controversé prédicateur au restaurant le "Mediterranea", à Mougins, privatisé pour l'occasion.

Laure Bruyas (lbruyas@nicematin.fr) Publié le 22/01/2022 à 14:13, mis à jour le 22/01/2022 à 14:30
exclusif
La venue de Tariq Ramadan à Nice avait fait polémique il y a six ans. Depuis, le prédicateur est accusé de viol par cinq femmes… mais est toujours présumé innocent, font valoir ses soutiens. Photo Eric Ottino

Les convives de Tariq Ramadan ont reçu un mail vendredi à 16h30: "Rendez-vous sur un parking à Mougins". Deux heures avant le dîner. L’information était restée secrète jusqu’au bout…

Début décembre, une invitation avait été envoyée à 800 personnes pour un dîner débat littéraire où le polémiste commenterait Le Prophète de Khalil Gibran et Le Prince de Machiavel.

L’événement était initialement prévu dans une salle privée de Carros. Mais la venue du prédicateur controversé, accusé de viol par cinq femmes, a déclenché une telle polémique que l’organisatrice, la Niçoise Amira Zaiter, a changé ses plans au dernier moment.

"Pour des raisons de sécurité"

"Nous ne parlerons pas de religion, ni de ses affaires privées", défendait pourtant d’emblée celle qui organise "seule et sans aucune association" des rencontres culturelles depuis le mois d’octobre. Qui ajoutait: "Tariq Ramadan reste présumé innocent…"

Un argumentaire qui n’avait pas convaincu les détracteurs du polémiste sulfureux. Des associations féministes étaient montées au créneau. Le Rassemblement national (RN) avait saisi le préfet s’inquiétant de potentiels troubles à l’ordre public liés à la présence du petit-fils du fondateur des Frères musulmans…

 

Face au tollé, et à l’emballement des réseaux sociaux, le week-end dernier, "pour des raisons de sécurité", Amira Zaiter a changé son fusil d’épaule. Et a déplacé l’événement dans le plus grand secret.

Où se tiendrait ce dîner? A Nice? Cannes? Impossible de le savoir. Verrouillé. "Même Tariq Ramadan ne savait pas… Je le lui ai révélé l’endroit à 16 heures, une demi-heure avait le mail officiel envoyé aux invités", explique l’organisatrice.

C’est finalement dans un restaurant de Mougins, le "Méditerranea", privatisé pour l’occasion que Tariq Ramadan a reçu ses fans vendredi.

"On a dû refuser du monde"

Une "réussite", se réjouit aujourd’hui Amira Zaiter. "Les gens sont venus de Paris, de Marseille, de Roquebrune, de Cannes, on a même eu un ancien footballeur professionnel…"

 

L’endroit étant plus petit que le précédent, "on a dû refuser du monde pour respecter les gestes barrière en cette période de pandémie", poursuit-elle.

Ce sont donc 60 convives (au lieu des 96 prévus) qui ont participé à la rencontre. "Une réussite", selon l’organisatrice qui a publié samedi un communiqué sur les réseaux sociaux. "Tout s’est très bien passé (...) Je souhaite remercier, les autorités préfectorales, la gendarmerie, ainsi que toutes les personnes qui m’ont soutenue pour que cette initiative se passe dans les meilleures conditions, et qu’elles soit préservé des menaces et des attaques haineuses de certains hommes politiques d’extrême droite qui ont tenu des propos aux antipodes des valeurs de la république et du vivre ensemble."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.